Archives par étiquette : spiritualité

Prières pour la Rentrée

Merci, Seigneur,
pour les semaines d’été,
pour les découvertes et les rencontres,
pour la beauté contemplée,

pour le silence et l’amitié,
pour l’amour renouvelé et le repos!
Merci pour ce trésor:
je le garde dans mon corps
et dans mon cœur.

Maintenant,
c’est la rentrée dans le temps ordinaire.
Mais je ne retournerai pas
à mes pratiques du passé,
je ne rentrerai pas dans mes habitudes.
Je vais entrer en lutte,
je vais entrer en amour,
je vais entrer en douceur,

je vais entrer en miséricorde et en sourire,

je vais entrer en clarté, je vais entrer en courage,
je vais entrer en Évangile encore une fois!

C’est ma rentrée: viens avec moi, Seigneur.
(Charles Singer: Revue « Prier », sept,. 2009, p. 16)

 


 

Que sera-t-elle pour moi?
Que me réservent
tous ces longs mois?

Autant de questions
que je ne veux plus me poser.
Toi, Tu connais les réponses,
c’est le principal.

Pourquoi vouloir deviner?

Je t’offre ma bonne volonté
car tu as encore beaucoup
de choses à me demander.

Je sais bien que je me heurterai
souvent au découragement
et à l’indifférence.

Mais si Tu me donnes la force
et ta grâce, alors, je te dis au début
de cette nouvelle année:

comme tu voudras, Seigneur!

(École élémentaire Vitruve, Paris: 
Revue « Prier », sept. 2008, p. 16).

 

 

Prières pour les vacances d’été

Tu es le Seigneur des vacances…

Tu es le Seigneur des vacances, pas seulement des vacances scolaires ou des congés payés !
Non ! Le Seigneur de la vacance, du vide.

Nous, nous aimons les vacances pour faire le plein d’énergie, de santé et de bonne humeur.
Nous disons que la vie quotidienne nous épuise, nous vide.

En fait, notre cœur n’est pas souvent vacant pour être à ton écoute.

Le travail, les soucis, les détresses y sont des locataires encombrants que nous ne pouvons ou nous ne voulons pas chasser.

Pour emménager dans notre cœur, tu voudrais bien, Seigneur, qu’il y ait un peu de place, un peu de vide.

Si nous te faisons un peu de place, c’est dans un recoin d’une vie encombrée.

Toi, Seigneur, qui attends la moindre vacance pour t’installer aux cœurs des hommes,
Aide-nous à rentrer en vacance,
Sois le Seigneur de l’éternel été,

Donne-nous la plénitude de la tendresse, la liberté de ceux qui courent annoncer à tous vents que tu es venu habiter chez eux, leur apportant la joie.

Auteur inconnu


Prière d’enfant pour les vacances…

Seigneur, tu sais que nous aimons tous les vacances :

on peut dormir tard le matin,
on peut jouer ou écouter la musique qu’on préfère,
on peut retrouver les amis et les parents
qu’on n’a pas vu depuis longtemps.

On peut aussi oublier tous les soucis de l’école,
et nos cerveaux fatigués peuvent se reposer.
Pour tout cela, merci Seigneur Jésus !
Mais ne nous laisse pas oublier
tous ceux qui ne peuvent ni se reposer, ni s’amuser…
Aide-nous à ne pas être égoïstes, et,
même en vacances,
à chercher ce que nous pouvons faire
pour aider à la maison.
Et en ton Nom. Amen !

Auteur inconnu

La spiritualité en Mai 2014

Une ouverture sur la spiritualité…

 

Retraite sur le Cantique des Cantiques,

Christian de Chergé, Prieur des moines de Tibhirine…

Retraite Cantique des cantiques

-Septembre 2013-

C’est un texte  – prêché au cours d’entretiens, à des petites sœurs de Père de Foucault en 1990 au Maroc – dense, profond, magnifique, à méditer, que nous offre le Père Christian de Chergé, moine cistercien prieur de Tibhirine. Il nous promène dans le Cantique des cantiques, en nous faisant découvrir les cris de la Bien-Aimée à son Bien-Aimé : Qu’il me baise d’un baiser de sa bouche, attire-​​moi, lève toi, reviens, ouvre-​​moi, reviens, pose-​​moi comme un sceau,  et il accompagne ces entretiens par une médi­tation des « Lettres aux sept églises d’Asie » de l’Apocalypse (Ap  2, 3, 4)

Christian Salenson, spécialiste des écrits de Christian de Chergé, prêtre du diocèse de Nîmes, invite les lecteurs par des commentaires choisis à actualiser dans sa propre vie les cris de la Bien-Aimé, en les laissant résonner.

Extrait de l’introduction

Le Cantique des cantiques est le livre de la Bible qui au cours de l’histoire a été le plus commenté. Il se présente sous la forme d’un poème qui exprime la recherche amoureuse entre un homme et une femme. Certains exégètes n’ont voulu y voir qu’une relation amoureuse, d’autres y ont vu une métaphore de la relation entre Dieu et l’homme. Ces deux approches ne sont probablement pas exclusives l’une de l’autre tant il est vrai que la première a vocation à être sacramentelle, c’est-à-dire signe et moyen, de la seconde et la seconde à donner son sens à la première.
Ce livre biblique est étonnant puisque le nom de Dieu n’y est jamais prononcé. Or c’est le livre dans lequel les mystiques ont reconnu une des expressions les plus vives de la quête de Dieu (…)
Dès le début de la retraite, Christian de Chergé, reprenant les mots de Jean-Paul II, invite les religieuses qui y participent à écrire avec leur propre vie «une réédition originale du célèbre poème». Cette invitation peut être reçue par celui qui choisit ce texte pour accompagner sa méditation ou faire retraite. Les cris de l’épouse viennent en baliser l’itinéraire.

Méditations

Prières et méditations

PARLE-MOI, SEIGNEUR

Pour les feux du couchant

Aux multiples couleurs

Bénis sois-tu Seigneur !

Et pour l’odeur des foins

Que m’apporte à foison

Le vent léger de juin,

Béni sois-tu Seigneur !

La paix du soir

M’invite à ta rencontre.

Je te prie avec les ouvriers de la nuit.
Entends le chant de la peine humaine

Qui, de la terre, chaque nuit

Monte vers toi.

Je te prie avec les hommes et les femmes

Qui se relèvent la nuit

Pour prier à la chapelle de leur abbaye.
Ils ont choisi de veiller devant toi

Pour te porter leurs frères.
Je crois, Seigneur, que tu les entends tous.

Donne paix et réconfort

A ceux qui souffrent

Et qui sont en révolte…

Tu dois bien les comprendre.
Toi qui as eu si peur de souffrir

Un soir à Gethsémani.

Dans cette paix du soir,

Mon âme s’emplit de silence

Parle-moi, Seigneur.

Reine

Les Prières de Marthe et Marie, Editions ACGF

 

TOUT POUR TOI

Loue le Seigneur

Tout mon être.

Avec tout ce que je suis

Mon corps, quoi de plus étonnant ?

Mon esprit, ma tête, quoi de plus admirable ?

Mon cœur sensible, quoi de plus joli ?

Tout mon être psychique, quoi de plus mystérieux ?

Et mon coeur profond, quoi de plus sacré ?

Et tout est pour toi, Seigneur

Francette

Les Prières de Marthe et Marie, Editions ACGF

 

 

Relecture de vie…

Nous sommes tous et toutes confrontés, à différents moments de notre vie, à un certain nombre de faits que l’on n’a pas choisis, pas voulus


 

C’est le sort de chaque homme et femme. On peut refuser les choses, s’isoler devant les difficultés, et juste espérer un « autrement ». Et pourtant la sérénité, la joie et la paix intérieure n’existent pas sans une acceptation profonde de la vie.

relecture

On s’éparpille bien souvent dans une quête de sens issue de spiritualités venues de tous horizons, valables souvent et dangereuses parfois. Or la foi chrétienne nous propose ce chemin de bien-être, de paix, de réalisation et d’espérance. Mais il est souvent méconnu ou assimilé à une pratique dogmatique uniquement. La relecture de vie en est un outil puissant et moderne qui permet de décrypter les signes de l’amour de Dieu que l’on ne perçoit pas toujours.
Pourquoi relire sa vie ?

Relire sa vie, c’est permettre à chacune de retrouver le fil conducteur de son existence.

Relire sa vie, c’est faire halte, prendre le temps de s’asseoir et faire le point.

Relire sa vie, c’est réactiver sa mémoire spirituelle qui existe au-delà de la mémoire corporelle (avec ses résonances sensorielles), affective (vécu émotionnel) et cognitive (savoir). C’est conserver ce qui est le plus important, ce qui a un sens vrai et profond, l’unité intérieure.

Relire sa vie, c’est retirer de toute expérience la lumière dont elle est porteuse et dont on a besoin pour avancer.

Relire sa vie, c’est « goûter » à ce qu’elle a de beau et bon et lui donner un sens nouveau.

Relire sa vie, c’est accueillir Dieu pour continuer ensemble notre chemin et ne faire qu’un.
Comment relire sa vie ?

Quel que soit notre chemin spirituel, si on est attentif en le parcourant, en éveil, alors nous verrons que tout est mis à disposition pour aller vers Dieu et le retrouver.

En équipe Acf, les femmes se rencontrent pour partager épreuves et joies de la vie ordinaire. Elles échangent et se réfèrent à Dieu comme guide spirituel. Ensemble elles découvrent le Christ comme personne vivante à laquelle on peut se relier par la prière et la méditation.

Trois étapes ponctuent cette relecture de vie :
Oser prendre la parole, se confier auprès d’une équipe bienveillante et respectueuse. Exprimer son « je » redonne force et courage.
– Se laisser guider et réconcilier par la Parole de Dieu qui éclaire, assainit et guérit.
– Repartir sur le chemin, éclairée et accompagnée. Envisager sereinement l’avenir.

Se relier : Spiritualité ou aspiration…

Se relier à Dieu et par extension à soi-même, aux autres et à notre environnement


 

relier

Différentes pratiques sont issues de la spiritualité religieuse :

La prière :

Vous pouvez retrouver quotidiennement la « prière du jour« , une lecture pour partager ensemble la parole de Dieu.

La méditation :

Dans cette rubrique, différents textes vous sont proposés et vous invitent ainsi à voyager et à vous ressourcer.

– La réflexion et l’engagement :

En équipe locale, la possibilité de relire sa vie, un moment fort qui autorise une pause alors que tout va si vite aujourd’hui. C’est aussi une façon de comprendre son existence avec d’autres, une démarche précieuse d’initiation à la foi. Vivre pleinement l’expérience de la spiritualité, c’est être en quête et expérimenter une certitude, une émotion, un apaisement, une confirmation de foi. Etre en chemin spirituel, c’est faire halte pour ressentir pleinement la beauté et l’abondance dans tous les actes de la vie. Ce chemin laisse des traces souvent inattendues…

 

Image à la Une