Du dernier rang-Les femmes et l’Eglise

« L’Eglise parle toujours de la richesse de la différence des sexes mais ne la met pas en pratique »

Lucetta Scaraffia vient de publier « Du dernier rang – Les femmes et l’Eglise » (éd. Salvator).

Un livre destiné à faire réfléchir les responsables de l’Eglise catholique sur la place qu’ils accordent aux femmes. Non pas au bénéfice de celles-ci mais de l’Eglise tout entière. Dès qu’il s’agit de montrer les responsables du monde caholique les femmes deviennent invisibles. Pourtant, si vous regardez du côté de la catéchèse, auprès des malades et des mourants, des familles en deuil ou des nouveaux parents, elles sont partout. Même dans les facultés de théologie. Les femmes ne sont pas prises au sérieux dans l’institution romaine. C’est en tout cas le regard que pose .

 C’est lors du synode sur la famille, où elle était invitée comme auditrice, que Lucetta Scaraffia a eu l’idée de son livre. Quand, depuis le « dernier rang » où elle se trouvait, elle a eu « le choc » de voir « tous ces cardinaux parler de la famille sans avoir écouté aucune femme« . Elle ajoute: « Pour eux, les femmes n’existent pas.«