Nos missions

L’Action catholique des femmes définit ses 3 missions en s’appuyant sur la doctrine sociale de l’Église et la méthode « voir, juger, agir » exposée dans l’encyclique « Mater et Magistra » du Pape Jean XXIII :

« Voir ou regarder » a été traduit dans la mission « Femmes face au monde »

« Voir » ou « Regarder » correspond à l’analyse concrète de la situation et la perception des problèmes réels et de leurs causes.

L’Acf a pour mission de favoriser l’expression des paroles des femmes, de les récolter et de les analyser…

L’association propose des lieux, dans toute la France, où les femmes peuvent prendre la parole et chercher un sens à ce qu’elles vivent. Nous accueillons les femmes de tous horizons religieux, politiques et de tout âge. Dans chaque équipe, les femmes sont invitées à partager dans un grand respect. Elles témoignent de leurs expériences, s’interrogent sur les problématiques concrètes de la vie.

Ces groupes de parole permettent de créer du lien, de donner toute son emphase à la relation et d’aller à la découverte de l’autre et de sa différence, dans un climat d’amitié profonde.

Les paroles des femmes sont le premier maillon de la chaîne et vont permettre à l’association de témoigner, d’alerter, de mettre en place une stratégie d’action pour venir en aide aux femmes qui rencontrent les mêmes problématiques, et d’élaborer une parole associative.

De plus, pour être le reflet le plus juste possible des femmes dans la société actuelle et pour une meilleure étude des situations, l’Acf s’ouvre au monde en favorisant les li

« Juger ou discerner »  trouve toute sa dimension dans la mission  « Femmes au cœur de l’Eglise »

« Juger » ou « Discerner » est l’interprétation de ces mêmes réalités à la lumière d’autres expériences mais aussi à la lumière de l’Évangile.

En équipe locale, les femmes peuvent se rencontrer pour méditer la parole de Dieu, s’offrir un espace propice à la relecture de leur vie et à un partage élargi sur des thèmes d’actualité.

Toute femme, quels que soient son âge, ses croyances, sa culture, peut vivre cette expérience qui s’inscrit dans la nouvelle évangélisation. Le fondement de cette méthode est la liberté de la parole.

C’est aussi une possibilité de retrouver la valeur et la puissance de la prière, pour ensemble servir la Parole de Dieu. Placer la diaconie au cœur de sa vie, c’est vivre l’espérance et la fraternité avec les femmes les plus fragilisées.

En allant vers toutes les femmes, l’Acf veut être le témoin de l’amour de Dieu et permettre aux femmes de se laisser transformer pour agir.

« Agir » a inspiré la mise en place de la mission   » Femmes au cœur de la société « 

« Agir« , c’est partager et aller à la rencontre du Christ à travers l’autre et vivre concrètement la bienveillance.

L’Acf propose 3 chemins pour agir :

  • Militer : c’est interpeller, témoigner des réalités des femmes et développer des stratégies de plaidoyer qui sont propres à notre association pour la promotion du plein respect des droits des femmes. C’est aussi adhérer : devenir cotisante reste le premier geste d’une femme engagée.
  • Soutenir : c’est favoriser un accompagnement de proximité des femmes fragilisées en leur offrant un espace de rencontre et en rompant l’isolement qui est le leur.
  • Prévenir : c’est éduquersensibiliser et informer le grand public des difficultés des femmes dans la société.

Agir, oui mais agir ensemble : recruter des femmes engagées, les former et les intégrer à nos équipes, valoriser et transmettre leur savoir-faire.

L’Acf a pour ambition de participer à la conversion d’une société plus juste envers les femmes les plus fragiles.

Être novatrice sur de nombreux sujets et faire des choix décisifs pour parvenir à ses objectifs…

 

 


En juin 2012, Hubert De Torcy recevait dans son émission « Un coeur qui écoute » sur KTO Michèle Testelin, ancienne présidente de l’Acf.


 

 .


 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.