violence

La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Après avoir adopté en 1993 la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’ONU a institué en décembre 1999, la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes…


Partager sur    

Le 25 novembre fût proclamée la date de commémoration en mémoire de trois « militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef de l’État Rafael Trujillo » : les sœurs Mirabal.

Aujourd’hui, cet évènement est célébré dans de nombreux pays, notamment la France. L’année dernière, c’était Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre des Droits des femmes, qui nous encourageait à prendre part à cette lutte, en partageant via les réseaux sociaux les trois actions mises en place par le gouvernement de l’époque. Rappelons qu’un site retrace les assistances mises à disposition des femmes violentées, avec la possibilité de quitter la page web rapidement à tout moment, ainsi qu’une explication pour effacer cette visite dans l’historique du navigateur web : www.stop-violences-femmes.gouv.fr.

La violence envers les femmes en quelques chiffres…

Malheureusement, l’ONU estime qu’environ 70 pour cent des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie. Elles représentent également près de 80% du total des victimes de traites d’êtres humains à des fins de « prostitution, de travail forcé, d’esclavage ou de servitude » …

En France, ce type de violences coûte 2.5 milliards d’euros par an à la société.

Les violences faites aux femmes apparaissent donc comme un problème majeur pour notre société, sociologiquement et mais aussi économiquement…

 

 

Sources : ONU, Ministère des affaires sociales, de la santé et des droit des femmes

 

Image à la Une : Logo officiel de l’ONU

 

Partager sur    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *