Région Centre

 Marchons vers l’espérance, rencontre des mouvements -ACO, ACI, CMR et ACF les 4 et 5 décembre 2021 à Tours 

Cinq 5 femmes de l’Acf  étaient présentes à cette retraite dans la maison du Carmel à Tours.

Agnès lançon introduisait le thème ainsi : Un temps de crise est-il une chance pour une renaissance ? Faisons le pari de  l’espérance. Ensemble, osons ouvrir des portes vers l’Espérance, elles laisseront entrer la lumière du Christ !

Voici les convictions des  6 groupes :

Notre chance c’est d’être riche des autres, de nos rencontres.

heureusement de nombreuses personnes font bouger les choses et avancent avec l’espérance comme moteur. Elles ont ainsi l’audace d’ouvrir un avenir tourné vers la solidarité et la  confiance.

La foi en Dieu nourrit l’espérance et nous engage dans la voie de l’amour.

la vertu de l’espérance chrétienne nous permet de conduire notre vie en étant ajusté à Dieu et Dieu nous ajuste à lui par la grâce .

L’espérance est un chemin difficile et exigeant car la vie chrétienne  qui nous pousse à aimer est un combat.

D’après les notes d’Agnès Lançon

 


Quatre femmes saintes docteurs de l’Eglise, rencontre à Châteauroux du 6 novembre 2021(36)

Cette  journée rassemblait une quinzaine de personnes, en majorité des femmes.

Elle avait pour thème  les 4 saintes suivantes : Hildegarde de Bingen,  Catherine de Sienne , Thérèse d’Avila et Thérèse de l’enfant Jésus .

Ces 4 femmes sont  à l’image des femmes de l’A.C.F. d’aujourd’hui ! Par leur action, au sein de l’Eglise Catholique, elles sont  engagées dans la prière, le dévouement, à l’écoute, docteurs de l’âme de notre présent.

La présentation des docteurs de l’Eglise fut entrecoupée d’échanges et de commentaires.

Des photographies, des livres et des documents illustraient l’ensemble de la narration. la méditation et le recueillement.

La journée se termina par des prières de Sainte Catherine De Sienne et de Sainte Thérèse de Lisieux, avec en point d’orgue le « Gloria » de Vivaldi.

Nous nous sommes ensuite retrouvés pour la messe.

D’après le compte rendu d’Annick Mercier


Retour sur la rencontre le 18 janvier 2020 autour de : «Sommes-nous prêtes à la conversion écologique ? » à Tours (37)

Comment faire face au défi écologique et spirituel aujourd’hui avec l’éclairage de l’encyclique Laudato Si ?

Le partage pour les 14 femmes présentes a porté sur les 3 points suivants :

  • Voyez vous des expériences autour de vous qui changent votre façon de vivre?
  • Quel  pas suis je prête à faire?
  • Jusqu’où j’accepte  d’aller pour préserver l’environnement ?

L’encyclique » Laudato Si » invite à une sobriété heureuse mais le zéro déchet n’existe pas.

On peut vivre intensément avec peu.

De plus en plus d’associations recyclent des vêtements et favorisent l’insertion  par le travail telle l’association Active .

Peut être devons nous apprendre le détachement et le renoncement?

La rencontre a terminé par un temps spirituel avec la lecture d’un psaume et la prière pour notre terre du pape François.

d’après le compte rendu d’Agnès Lançon