Archives par étiquette : Eglise

Générations femme 83

Générations  femme N°83


Aidants familiaux : la puissance du lien

Prêts de 9 millions de personnes sont considérées en France comme aidants familiaux.Mais plus que des statistiques, il s’agit d’individus faits d’émotions.

Dans ce dossier, les témoignages sont la démonstration même de ce qui signifie l’amour absolu, le dévouement, le respect de la personne. 

Toujours plus de rencontres entre femmes !

« D’ici, ou  d’ailleurs, ensembles soyons des femmes de paix !

Du nord au sud, les femmes en Acf multiplient les rencontres, notamment islamo- Chrétiennes. A travers leur expérience, elles exposent combien ces rencontres les nourrissent, tant dans leur foi que dans le respect et l’amour de l’autre.

Femmes d’ailleurs : La Tunisie…

« Il faut soutenir cette démocratie naissante »

A l’occasion des rendez-vous de l’histoire du monde arabe, dont la thématique portait  cette année sur  »religions et pouvoirs », à l’institut du monde arabe  du 20 au 22 mai, plusieurs rencontres animées par des spécialistes du monde arabe se sont succédé. Parmi elles, la conférence inaugurales de Wided Bouchamaoui, tunisienne et prix noble de la paix avec son quartet en 2015.

Partager sur    

Le magazine vous intéresse ? Vous souhaitez recevoir le prochain numéro ?

génération

Partager sur    

 

théologique

Des femmes à la Commission Théologique Internationale…

 En 1969, le Pape Paul VI créa auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Commission Internationale Théologique afin d’aider cette dernière et le Saint Siège dans les questions doctrinales importantes…


 

Partager sur    

De nombreux documents sont publiés chaque année, les derniers en date étant Sensus fidei dans la vie de l’Église (2014) et Dieu Trinité, unité des hommes. Le monothéisme chrétien contre la violence (2014), disponibles à la lecture sur le site du Vatican.

Les femmes dans les institutions de l’Eglise

Cette institution de la Curie Romaine* est composée de moins de trente membres nommés par le pape, dont seulement 6% sont des femmes : Sœoeur Sara Butler et Barbara Hallensleben. Suite au souhait du pape François concernant le développement de la théologie de la femme, le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a annoncé que leur nombre devrait tripler au sein de la Commission Internationale Théologique. Suite aux échanges compliqués avec les religieuses américaines de la Leadership conference of women religious, le cardinal a également précisé « nous ne sommes pas misogynes, nous ne voulons pas manger chaque jour une femme ! ». Un humour que certain( e )s n’ont pas compris, ni apprécié……

 

* « ensemble des  organismes du Saint-Siège qui assistent le pape dans sa mission de pasteur suprême de l’Église catholique » Wikipédia

Sources : La Croix, La Vie, L’Osservatore Romano

Image à la Une : drapeau officiel du Vatican

 

Partager sur    

anglicane

L’Eglise Anglicane ordonne des femmes prêtres !

      Depuis le 14 juillet dernier, les femmes ont reçu l’approbation de l’Eglise Anglicane d’Angleterre pour devenir évêques


Partager sur    

Qu’est-ce que l’Anglicanisme ?

Les églises anglicanes sont dites « autocéphales » : chrétiennes, totalement indépendantes de toute autorité papale, leur théologie est néanmoins définie en fonction des adhésions à un ou plusieurs conciles christologiques des premiers siècles de l’Eglise.

C’est au XVIe siècle que le roi Henri VIII se sépara de Rome et du Pape, formant ainsi une confession indépendante qui se retrouve aujourd’hui principalement en Angleterre et dans les anciennes colonies de ce même pays.

Quelles différences entre anglicanisme et catholicisme romain ?

Malgré une organisation épiscopale commune, de nombreuses différences sont notables.

Contrairement à l’Eglise catholique de Rome, l’Eglise Anglicane n’a pas conservé le cardinalat ni la papauté.

Les diacres, prêtres et évêques ont le droit d’avoir des enfants et/ou de se marier , et ce avant ou après leur ordination.

Aujourd’hui, une des plus grandes distinctions réside dans la possibilité aux femmes d’être ordonnées prêtres, mais également évêques suite à l’approbation de l’Eglise anglicane en ce mois de juillet 2014

Cette décision doit en premier lieu être adoptée par le Parlement avant d’obtenir l’aval de la Reine Elizabeth II pour être qualifiée d’officielle, néanmoins, elle est d’ores et déjà considérée comme une formalité.

De l’autre côté, le Vatican considère toujours l’ordination de femmes comme un « accroc à la tradition apostolique »…

L’Archevêque de Cantorbéry, conscient des difficultés « oecuméniques » engendrées par cette récente décision, a écrit aux Eglises catholique et orthodoxe pour les assurer que l’Eglise anglicane poursuivrait sa recherche en vue de l’unité des chrétiens

 

Sources : Le Monde, La Croix

Image à la Une : Logo de l’Eglise Anglicane

Partager sur    

La Nuit des Eglises 2014

 

Le 5 juillet prochain aura lieu

la 3ème « Nuit des églises » en France


        Mise en place par l’Eglise de France et mise en œœuvre par le service de presse en ligne Narthex.fr depuis 2011, cet événement permet aux chrétiens mais également aux autres communautés d’entrer dans ces lieux de prière qui, pour certains, sont souvent fermés au public……

Partager sur    

Un samedi soir illuminé

L’année précédente, 660 églises avaient ouvert leurs portes.

Samedi prochain, plus de 500 églises seront donc éclairées et ouvertes toute la nuit, laissant libre accès au patrimoine et à la culture chrétienne, mais également à d’autres formes d’art avec l’exposition de certaines créations

Pour Monseigneur Jean Legrez, précurseur de La Nuit des Eglises, cela représente un « signe fort d’unité et de manifestation vivante de l’Église ».

Une belle occasion de découvrir ou de redécouvrir ces monuments sacrés tout au long d’une nuit.

L’Interview de Michel Ramousse, responsable du comité diocésain d’art sacré, au Puy-en-Velay

 

Et vous, participerez-vous à la Nuit des Eglises 2014 ? Laissez-nous vos commentaires !

 

Sources : https://www.narthex.fr/, https://www.eglise.catholique.fr/

Image à la Une : Eglise de Bâalons la Nuit, by François GOGLINS under Creative Commons License, no modifications

Partager sur    

L’Europe et l’Eglise : la COMECE

De 1976 à 1980, 

le Service Catholique Européen d’Information Pastorale (SIPECA) représentait

la communauté chrétienne européenne.


 

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Partager sur    

Une histoire commune

Après la première élection au Parlement Européen par le suffrage universel, la volonté de créer et d’entretenir un lien entre les Conférences épiscopales et la Commission Européenne donna lieu à la création de la COMECE, le 3 mars 1980.

La France y est représentée par Mgr Grallet, archevêque de Strasbourg et membre depuis 2013.

Son fonctionnement

Logo officiel COMECE

Logo officiel COMECE

Présidée par le Cardinal REINHARD MARX*, et composée de 27 évêques délégués représentant les 27 conférences épiscopales (correspondant aux pays membres de l’UE en 2007), la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne, est structurée « dans l’esprit du Concile Vatican II », et a plusieurs objectifs :

Accompagner, analyser puis informer et « conscientiser l’Eglise » sur les politiques de l’UE

– Maintenir un dialogue entre les institutions européennes et l’Eglise

– Encourager la réflexion.

Le secrétariat permanent de la COMECE à Bruxelles est quant à lui composé de 11 conseillers, et il est possible d’y effectuer un stage pour les intéressé ( e )s, selon le site internet. Vous pouvez également souscrire à la newsletter de la Commission, pour recevoir les infos de l’Europe dans une vision chrétienne.

La COMECE et les élections européennes 2014

Récemment, la COMECE a fait une déclaration concernant les futures élections européennes qui se tiendront le 25 mai 2014 pour la France.

« Du 22 au 25 mai 2014, nous serons appelés à élire les députés qui siègeront au Parlement européen. Le résultat de ces élections déterminera la nature de la législature pour l’UE dans les cinq prochaines années et aura des implications majeures pour ceux qui dirigent l’UE. Il est essentiel que les citoyens de l’UE participent au processus démocratique en votant le jour des élections. Une forte participation renforcera d’autant la nouvelle législature.

La perspective de ces élections offre la possibilité à l’ensemble de la société européenne de débattre de questions socio-économiques centrales qui marqueront l’Union européenne dans les années qui viennent. En tant qu’évêques de la COMECE, nous estimons qu’il est de notre devoir de proposer des orientations à l’électeur/électrice européen(ne) pour qu’il/elle forme sa conscience. Pour ce faire, nous souhaitons attirer leur attention sur des questions importantes en les examinant à la lumière de la pensée sociale de l’Eglise. Bien que nous nous adressions en première instance aux citoyens de confession catholique, nous espérons que notre conseil/avis recevra également un accueil favorable auprès des hommes et femmes de bonne volonté qui se soucient du succès du projet européen. Nous espérons que notre voix sera également entendue par les candidats aux élections au Parlement européen.

[…]

L’Union européenne est à un tournant. La crise économique déclenchée par la faillite bancaire de 2008, a tendu les relations entre les Etats membres. Elle a mis à rude épreuve le principe fondateur de Solidarité au sein de l’Union. Elle a aussi entrainé dans son sillage une vague de pauvreté qui a frappé un grand nombre de nos concitoyens et a brisé les espoirs de beaucoup de jeunes. 

Nous, les évêques catholiques, plaidons pour que le projet européen ne soit pas mis en danger ni abandonné sous la pression des contraintes actuelles. Il est impératif que nous tous – hommes et femmes politiques, candidats, parties prenantes – nous contribuions à forger de façon constructive le futur de l’Europe. Nous avons trop à perdre si le projet européen venait à se disloquer. Enfin, il est essentiel que nous tous, qui sommes des citoyens européens, nous nous rendions aux urnes le 22-25 mai prochains. Nous, les évêques, nous vous enjoignons à voter suivant votre conscience préalablement bien formée. »

Les évêques de la COMECE.

 

*Le CARDINAL REINHARD MARX, a accordé une interview au journal La Croix en ce début de mois, sur le thème «  Quelle Europe voulons-nous ? ».

Sources : COMECE, La Croix

Image à la Une : Logo officiel de la COMECE

Partager sur