Région Sud-Ouest

La région pour l’AAg à Merville le 11 septembre 2022


Bioéthique et dignité, rencontre régionale  du 11 juin 2022 à Bordeaux (33)

Nous étions 15 femmes et deux prêtres : Paul Mounicoux et notre intervenant Jacques Faucher  médecin et enseignant chercheur en bioéthique.

Pour commencer ,nous avons échangé sur l’Evangile de la femme adultère : Jésus dit d’appliquer la loi « que celui qui n’a jamais… » mais il envoie chacun  à sa propre conscience .

« La bioéthique c’est accompagner l’évolution de l’espèce 

On devient parents par la loi de  par sa reconnaissance dans la société.

Toute la tradition chrétienne est basée sur le un à un. Il n’y a d’éthique que par décision personnelle. Les questions sont nombreuses avant une création ou procréation. L’éthique se doit d’accompagner les personnes en désir d’enfant. Aujourd’hui, il  a plein de situations particulières. Notion UPS = univers, particulier, singulier qu’il faut toujours garder à l’esprit. Le moralisme est immoral car il ne tient pas compte de tous les cas. Dans l’Eglise, on oublie de rappeler qu’il faut toujours suivre sa conscience même quand elle est erronée. La décision doit être prise en conscience.

Dans les Evangiles, la notion de père et mère n’est pas que biologique. « Vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux »

Nous avons pu dialoguer directement avec l’intervenant et entendre tous les témoignages forts des femmes.

Après le repas, nous avons pris des nouvelles des départements , transmis les informations nationales et quelques mots sur promesses d’Eglise .

A partir du compte rendu d’Elisabeth Lafaysse


La démarche synodale, rencontre à Ciboure du  4 avril 2022 (64)

Nous étions 24 parmi lesquelles deux nouvelles et  nos aumôniers, Mr l’abbé Carracotche, Mr l’abbé Expert ainsi que la responsable régionale Élisabeth Lafaysse.

L’ordre du jour de la réflexion en carrefours portait sur « la démarche synodale »

  • Quelle expérience avez-vous d’ « un marcher ensemble » ?

A l’Acf, c’est déjà marcher ensemble , c’est partir d’un fait de vie et le partager, c’est le plaisir de se retrouver aussi. On se préoccupe les uns des autres. Là les femmes ont leur place et peuvent vivre leur vie de catholique. Marcher ensemble c’est pour moi une ouverture vers l’œcuménisme.

  • Comment l’avez-vous vécue ?  Dans cette expérience qu’avez-vous vu de l’œuvre de l’Esprit Saint ? Nous avons appris à nous connaitre mais aussi à faire naitre notre foi, la retrouver et la faire grandir.
  • A partir de ce que vous avez échangé, de quelle Eglise rêvez-vous ?Il faudrait  revoir la formation des prêtres qui éviterait les erreurs du passé : Abus sexuels, abus de pouvoir, abus de conscience…..Nous rêvons d’une  Eglise qui écoute tous les chrétiens,. ais cette démarche synodale doit être une véritable occasion pour nous exprimer.Pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas être diacre ou même prêtre ? Avoir le même pouvoir de décision ?Il faudrait aussi -Changer la position de l’Eglise envers les divorcés et les homosexuels.t prévoir des accès à l’Eglise plus faciles pour les personnes âgées et handicapés.

D’après le compte rendu d’Odile Bigourdan , responsable du 64


Qu’est ce que l’Adn de l’Acf pour vous?  rencontre à Mérignac  en Gironde le  27 novembre 2021 (33)

Les témoignages des femmes  insistent sur les joies partagées en Acf

 » la possibilité  de m’exprimer librement avec altérité sur des sujets d’actualité « 

En Acf, » il y a une amitié fondée sur le respect et une confiance y compris avec les femmes qu’on ne connaît pas « 

L’Adn de l’Acf c’est « la confiance et le partage  dans l’amitié et la confidentialité »

L’Acf : » une toile de fond de ma vie avec l’Evangile »

« L’Acf est révélateur du respect que nous avons entre nous les femmes »

« l’Acf permet de donner vie à nos propres vies »

D’après les notes de Myriam Selin


Pourquoi est ce difficile pour moi de changer ? rencontre régionale Sud-Ouest à Bordeaux du 23 octobre 2021

La réunion a débuté par un mot d’accueil et de bienvenue aux aumôniers, à différents membres du bureau national et du bureau régional.

La journée s’est poursuivie avec l’intervention de Christian Alexandre, prêtre et docteur en philosophie sur : Pourquoi est ce difficile pour moi de changer?

voir le blog de Christian Alexandre:

http://www.rachribx.url.ph/changer/

Chacun de nous se constitue au fil des influences et des rencontres.

« Vouloir changer, c’est en effet pendre sur soi et, engager des efforts ».

Ces changements ne sont pas possibles par la seule force de la bonne volonté. Tout changement suppose une modification effective des relations sociales.

La présidente Chantal Nguyen a présenté l’après midi le projet associatif et social de mise en  place d’une permanence d’accueil pour les femmes victimes de violence en 2022.

Les femmes ont très apprécié la riche intervention, heureuses de cette journée.

Une célébration a clôturé la journée.

D’après le compte rendu d’Elisabeth lafaysse, responsable de la région


Et la peine de mort pour les femmes? film débat à Mérignac le 20 octobre 2021 (33)

L’Acf coanimait une rencontre d’information avec l’Abolition chrétienne contre la torture – Acat  sur le thème: Femmes condamnées à mort , une réalité invisible

La question de la peine de mort pour les femmes est peu étudiée.
les meurtres qu’elles commettent sont souvent dus au non respect de leurs droits et de leur intégrité: ils peuvent découler de violences, mariage forcé ou inceste.

Certaines femmes sont exécutées pour cause de sorcellerie, d’adultère ou de blasphème. la condamnation à mort de beaucoup de femmes victimes de ces discriminations est particulièrement injuste.

D’après Elisabeth Lafaysse, NDR sud ouest


Femmes solidaires en marche pour une écologie sociale à construire demain, rencontre départementale de la Haute Vienne le 30 septembre 2021 (87)

Après un temps de prière, les femmes sont revenues sur le temps fort de l’assemblée générale.

Elles demandent pour 2022 un approfondissement de la Doctrine Sociale de l’Eglise.

Elles ont ensuite réfléchi et partagé  sur le thème de la conversion à l’écologie sociale à partir de ce qu’elles vivaient au quotidien.

Quelles sont nos attitudes face aux défis actuels de la société ?

Que suis je prête à abandonner pour une société plus durable ?

Qu’est ce que je découvre de moi-même : La pauvreté, l’égoïsme, la dépendance téléphonique, l’accueil ?

La réflexion s’est appuyée sur les  paragraphe 222 et 225 de l’encyclique Laudato Si.


Savoir s’émerveiller, rencontre départementale du 4 juin 2021 à Pau (64)

Cette journée  avait  pour thème :« Savoir s’émerveiller »

Une vingtaine de femmes était présente ainsi que la déléguée régionale Elisabeth Lafaysse et l’abbé Caracotche.

Les femmes ont témoigné et partagé en 3  petits groupe sur le sujet: du jour  « Savoir s’émerveiller avant  de se réunir dans une belle célébration eucharistique .

« Dieu fit pour moi des merveilles, Saint est son nom » Que veut dire s’émerveiller ?

S’émerveiller c’est accepter de ne pas tout comprendre et laisser les choses s’éclairer;

Apprendre à s’émerveiller : c’est un exercice tout au long de la vie. L’émerveillement est un sentiment, une émotion qu’on aime partager. Les autres nous aident à nous émerveiller.

« Sommes-nous capables de nous émerveiller, et de quoi ? »

Le merveilleux n’est pas inaccessible, l’essentiel est invisible pour les yeux. S’émerveiller de la naissance des enfants, des visages de l’autre, dans la nature, de notre mère la terre qui nous soutient et nous nourrit au gré des saisons. S’émerveiller  de gestes de solidarité et de Dieu.

« Y a-t-il des conditions favorables pour s’émerveiller ? »

Nous apprenons des enfants cette capacité et spontanéité de s’émerveiller sur des choses que nous ne voyons pas.

« Toute la Bible est jalonnée de chants proclamant « les merveilles » que fait pour nous le Seigneur. Comment notre prière peut- elle s’associer à cet émerveillement ? »

Malgré l’épreuve, le temps passant l’émerveillement vient comme une action de grâce. Il faut savoir l’attendre. A travers la prière individuelle ou collective nous pouvons vivre l’émerveillement  ensemble.

extraits du compte rendu d’après les notes d’Odile Bigourdan


 

Pandémie, construisons un monde fraternel dès aujourd’hui »

Retour sur le Week end régional sud ouest les 20 et 21 mars 2021 à Bayonne (64)

Nous étions 19 le samedi, 3 femmes venaient pour la première fois et  l’une d’elles découvrait l’Acf. Quelle joie!

Comment ne pas se  recroqueviller sur nous-mêmes ?

Faut-il prendre des risques pour toutes ces personnes rencontrées  sur notre route qui nous sont données mais que nous n’avons pas choisies ?

La fraternité est à le fois une valeur laïque républicaine et elle est au centre de notre vie chrétienne »

Nous allons exprimer dans 3 carrefours nos manières d’être solidaires et porteuses d’Espérance

1)   quels changements pour s’adapter ? (personnels, dans nos relations)

2)  quelles initiatives solidaires mettre en place ?

3)  Pouvons-nous encore être témoins d’Espérance ?

Répertorier les talents des femmes présentes aurait  2 objectifs :

  1. Pouvoir y faire appel en cas de besoin

2) Faire une rencontre régionale où ces talents seraient mis à profit pour les partager

Le dimanche fut consacré à différents temps pour la rédaction du  rapport d’activités, la remontée des carrefours  et la prière.

D’après le compte rendu d’Elisabeth Lafaysse


 

Retour sur la rencontre départementale de rentrée mardi 12 novembre 2019 à Itxassou (64)

Cette journée a eu pour thème : notre mission, transmettre jésus Christ.

Les échanges  en carrefours portaient plus spécialement sur « Faire église… différents, en mission  » avec la  brève lecture de nos réflexions en équipe à Ciboure.

il s’agit de » faire Eglise dans une Eglise qui change » dans les mouvements et associations chrétiennes

Il y a eu des échanges sur l’intérêt de vivre sa foi de différentes manières avec des risques de dispersion, de dérives sectaires, ou encore d’ enfermements.

Restons à l’écoute et apprenons à connaitre les autres.

Cela passe aussi par l’ approfondissement de notre foi , la compréhension de l’autre, de son langage, de son action.

Notre mission, transmettre la foi.

c’est avoir le bon langage. Mais le témoignage n’est pas toujours langage. N’ayons pas peur d’aller à la messe et de montrer que cela fait partie de notre vie de Chrétienne.

Nous avons ensuite assisté à  la messe célébrée par Mr l’Abbé Expert.

Elisabeth Lafaysse, déléguée régionale  a présenté le livre de témoignages  « Mots d’elles ».

Marie Thérèse Florès est enfin intervenue  pour parler de l’Assemblée générale à  Lourdes.

d’après le compte rendu d’ Odile Bigourdan :mailto:odilebigourdanathotmail.fr

 


 Retour sur  le  weekend  régional du samedi 12 octobre 2019 au dimanche 13 octobre sur : La foi : liberté, emprise ? à Casteljaloux (47)

Cette  rencontre  régionale à Casteljaloux a porté  sur le thème  La foi : liberté, emprise ?

Sœur Annie DUFFAURE  est intervenue sur Foi et emprise, tandis que le père Mounicoux a évoqué  foi et liberté.

Le Père Mounicoux a d’abord développé son propos en 3 points :

  • la liberté d’Israël
  • la liberté des enfants de Dieu
  • le libre arbitre

Par la suite , Soeur Annie  a défini la dérive sectaire puis elle a  parlé du mécanisme de l’emprise mentale et enfin de l’emprise avec abus spirituel;

Les échanges en carrefours portaient sur :

  1. Comment ma foi me fait entrevoir une certaine liberté et m’aide à vivre ?
  2. Comment avez vous agi  auprès des personnes approchées par une secte ou ayant subi des abus sous couvert de foi ?

La messe a été célébrée en l’église de Casteljaloux.

D’après le compte rendu d’Elisabeth Lafaysse

 


Rentrée départementale  mercredi 2 octobre 2019 à Chatellerault (86)

Cette réunion  de 17h15 à 19h00 salle Colbert Lebeau à Chatellerault  sera l’occasion de revenir sur le rassemblement spirituel à Lourdes, de présenter le projet associatif autour du livre de témoignages de femmes de l’association  : Mots d’Elles et de faire un point sur les équipes locales .

Nous évoquerons aussi le week end régional à Casteljaloux.

contact Corine Cantinolle :mailto:corine.cantinolle16atorange.fr


Retour sur la Journée de rentrée du 30 septembre 2019 à Villeneuve sur lot (47)

Le thème portait sur Transmettre , partager des valeurs, susciter des libertés.

  • Qu’est ce que la transmission pour vous et comment s’effectue t’elle?
  • Que peut on transmettre ?
  • Quels sont les lieux de transmission?
  • Panne, crise ou échec de la transmission

La transmission est un passage de relais dans une relation de confiance mais donner des repères  prend du temps.

On peut transmettre au travail un savoir faire et  en famille par notre façon d’être.

On transmet des valeurs comme l’amour le pardon en essayant d’être positif.


Retour sur la Journée de rentrée du  samedi 28 septembre 2019 à Limoges (87)

Cette rencontre sur l’engagement féminin a eu lieu à la Maison diocésaine à Limoges .

Les femmes ont tout d’abord évoqué  le rassemblement spirituel de 370 femmes à Lourdes en  septembre « A la source de nos vies » structuré en 3 parties : – Etre une femme c’est choisir d’être soi-même, – Dessiner son chemin pour continuer à construire son demain, – Ouvrir son cœur au bonheur pour inonder le monde.

Vient ensuite la présentation du  livre « Mots d’Elles » à commander pour 12 euros et l’annonce. du projet « Vie de femmes entre les lignes »pour 2019-2020.

Le témoignage de Caroline victime d’agressions sexuelles d’un prêtre était émouvant, réaliste tolérant et plein d’amour.

 


Retour sur la rencontre à Villeneuve sur lot du 17 juin 2019 (47)

Après la célébration , une douzaine de personnes ont réfléchi aux questions suivantes :

  • Comment  décidez vous vos vacances? Les choisissez vous, ou sont -elles ce que les autres en feront ?
  • Envisagez vous cette période comme un temps derepos,sinon, quelles en sont les raisons?
  • et qu’attendez vous par « se reposer » le corps , m’esprit Comment ? Pour quelle finalité?

Les  témoignages nombreux  évoquent  le repos physique, le repos de l’esprit et  le ressourcement spirituel  .

Les vacances en famille  permettent de profiter les uns des autres.


Retour sur la Conférence sur le plaidoyer : Pour la juste place des femmes dans l’Eglise le 24 mai 2019 à Saintes (17)

Nous avons choisi d’organiser cette conférence afin de mieux faire connaître l’association en Charente-Maritime. Ce diocèse n’a plus d’équipe en activité depuis 2015.

Nous n’avons pas l’une et l’autre participé à l’élaboration de ce plaidoyer, mais à la lecture de

celui-ci, nous avons ressenti la nécessité de le présenter dans nos paroisses de Rochefort et de Saintes  pour les sensibiliser aux justes  rôles des femmes dans l’Eglise.

Après une présentation de l’Acf, Rose-Marie a expliqué la démarche de ce plaidoyer, comment des femmes en Acf ont réfléchi, travaillé en équipe pour élaborer ce document.

Malgré la communication auprès des instances (paroisses, radio, internet) , il y avait  peu de monde à cette conférence.

Les personnes présentes ont regardé avec intérêt les photos de l’exposition sur le thème de la solitude et l’une d’elles bénévole au Secours Catholique nous a proposé d’organiser une exposition à la rentrée.

Nous terminons ce compte rendu par une phrase de Rose-Marie :

«Nous ne souhaitons pas prendre la place des hommes mais au nom de notre baptême nous avons chacun notre place dans les instances décisionnelles de l’Eglise »


 

Retour sur la  rencontre  départementale du 21 mai 2019 à Pau (64)

La réunion a permis  de reprendre et de débattre autour des synthèses de réunions d’équipes locales les plus intéressantes.

Celles ci portaient sur la famille, les vacances et le silence de l’Eglise.

La journée s’est terminée par une célébration eucharistique en l’église Sainte Thérèse.


Rencontre départementale samedi 23 mars 2019 à Caudéran (33)

La réunion : Dignité de la personne, irrespect et respect qui  a eu lieu à Caudéran rassemblait 16 femmes  et un aumônier.

Les carrefours ont porté sur :

  • Sommes nous respectées en tant que femmes ?
  •  Comment réagissons nous aux situations d’irrespect ou de violences verbales ou physiques?
  • En tant que témoin , quelles aides pouvons nous apporter ? Comment pouvons nous témoigner de notre foi ?

Une messe a clôturé la rencontre.


Retour sur la rencontre du 12 mars 2019 à Saint Paul les Dax sur : Et si la bible m’était contée?

35 personnes  étaient présentes à ce moment hors du temps.

La bible n’est pas un conte mais elle se raconte.

L’intervention très appréciée a été suivie d’un débat en carrefours.

Les questions  portaient sur : Quel est le lien entre les contes bibliques et le sujet d’aujourd’hui?

Comment vivre ensemble, respect et transmission des valeurs?

Le respect  doit passer plusieurs obstacles

Le vivre ensemble suppose le respect du chemin de chacun.

La rencontre amicale s’est terminée avec la visite de l’église romane du XII ème siècle de Saint Paul les Dax.


 

Retour sur la rencontre régionale  du 9 mars 2019 à Bordeaux (33)

La rencontre  a porté  sur le thème  : Comment suis je concernée par les violences dont je suis témoin ?

Madame Debelleix, psychiatre croyante nous a aidé à penser ces violences pour y être préparée et ainsi affronter la violence sans être détruite, en étant plus aidante.

Elle a développé la différence entre agressivité et violence .

La violence nous confronte à notre être mêm , à notre propre violence et à notre refus de le penser .

L’intervenante conclut ainsi: passer d’une position de témoin à celle d’acteur n’est pas évident mais il faut croire à la force fragile de la parole .


 

 

Retour sur la réunion de Villeneuve du 7 janvier 2019 : Dans notre société, qu’est ce qui met le vivre ensemble en danger ?

Cette rencontre qui a rassemblé 18 personnes a commencé par une célébration animée par le Père Cousin.

La réflexion portait sur le  vivre ensemble illustrée par un arbre  image de notre société) .

  • Qu’est ce que j’ai de particulier qui m’amène à vivre ensemble, mes goûts, mon histoire personnelle, mes blessures, mes talents et mes fragilités ?
  • Qu’est ce qui fait que  notre société tient ensemble ?
  • Quels sont les fruits du vivre ensemble  ?
  • Comment mettre en oeuvre le vivre ensemble ?

Ma langue, la foi donnée par mes parents, mes valeurs comme le respect, la tolérance font partie  de mon histoire personnelle.

Notre société tient par le respect des lois , le savoir vivre, l’instruction , la transmission des valeurs.

En vivant ensemble, nous nous nourrissons les uns des autres et apprenons à partager.


 

Rencontre départementale le 3 janvier 2019 à Limoges sur Vivre ensemble : respect et transmission des valeurs


Retour sur la rentrée départementale vendredi 26 octobre 2018 à Chatellerault (86)

Cette soirée a débuté autour de la présentation du thème du projet associatif : Témoins d’hier, rêve d’aujourd’hui pour les femmes de demain par Michèle Gasquet .

Le projet associatif pourra se prolonger par l’organisation de conférence- débats ou de café débats sur deux thèmes au choix :

  • Les violences, hier, aujourd’hui.Qu’en sera -t-il demain ?
  • « Vivre ensemble, respect et transmission des valeurs »

Nous avons échangé  sur ces thèmes pour dire chacune comment nous les recevions. Il semble que le deuxième thème vivre ensemble  nous motive davantage…

Dans un deuxième temps , Corine Cantiniolle a présenté la rencontre  du 6 octobre 2018 à Vanxains en Dordogne qui avait pour thème « l’image de la femme au 21ème siècle dans les médias ».

L’intervenante Anne-Marie Chancerel,  journaliste,  a fait une rétrospective de l’image de la femme au fils des ans depuis les années 50 à nos jours.

Nous avons aussi évoqué l’organisation d’ une journée interdépartementale avec les Deux-Sèvres au printemps 2019  sur le thème de la pleine conscience.


Retour sur la rencontre départementale du 9 novembre 2018 dans les pyrénées atlantiques (64) 

Cette rencontre départementale à Saint Palais a eu  pour objectif de relancer l’année sur le nouveau thème  : « Témoins d’hier, rêve d’aujourd’hui pour les femmes de demain. »

Les carrefours proposés portaient sur : Au 21ème Siècle, vivons-nous dans le respect entre les femmes, les hommes, les différentes générations ? Comment ?

Après une définition du respect,  les femmes ont témoigné du respect de la femme dans l’Eglise, du respect entre jeunes et adultes et du manque de respect au travail.

Il est important d’apprendre à se respecter en famille  en inculquant des valeurs( politesse , empathie).

Parmi les paroles prononcées citons :

« Vivre autrement en regardant l’autre »

« Le respect passe par le non jugement et le don de soi ».

« Respecter autrui c’est aimer ».

D’après le compte rendu d’Odile Bigourdan , responsable du 64


 

Week- end régional en Dordogne(24) les 6 et 7 octobre 2018

« L’image de la femme dans les médias au XXI ème siècle »

22 femmes étaient présentes à la maison familiale rurale de Vanxains pour démarrer l’année sur « l’image de la femme dans les médias au XXI ème siècle ».

Mai Chancerel est intervenue sur: « l’image de la femme et la place de la journaliste dans les médias.

Des temps en carrefours ont prolongé cette réflexion .

Après une messe célébrée par le Père Mounicoux, nous avons fait un retour sur l’Assemblée apostolique générale et sur le projet associatif :

  • Les violences , hier aujourd’hui.qu’en sera -t’il demain?
  • « Vivre ensemble, respect et transmission des valeurs »

La réunion s’est terminée avec le tour des départements .

 


Venez voir l’exposition photos » Elles et seules » à Rochefort en Charente maritime (17)

Cette exposition aura lieu le vendredi 27 juillet  et le jeudi 9 août 2018, paroisse saint Louis de Rochefort de 15 h à 17 h

contact Madame jacqueline Coin

mailto:jacquelinecoinatfree.fr

 


Retour sur la rencontre régionale du 2 juin à Saintes 

Cette rencontre avait pour thème la place de la culture dans ma vie. 

lire le compte rendu d’Elisabeth

CR 2 juin (3)


 La famille miroir de la société

 

Cette réunion sera animée par Marie Claude Gouzou

Rencontre inter-équipes le mardi 15 mai à 14 h 30 à la Maison diocésaine  de Limoges

15 rue Eugène Varlin


L’Eglise se fait  conversation, Halte spirituelle 

Cette halte spirituelle  ouverte à toutes les femmes aura lieu le samedi 5 mai 2018. 

Elle sera animée par Geneviève Lucet et aura lieu presbytère St Laurent salle saint Hilaire

1 place St Laurent à Parthenay /79 de 9h00à 16h30

contact Jeanine Guionnet 06 33 73 06 75

ou Marie Claude Girard 05 49 74 07 40

ou Corine Cantinolle 06 14 26 44 53

 


Venez découvrir  l’exposition «Elles et Seules»

 sur la solitude des femmes

Cette exposition se tiendra   Jeudi 26 avril  à la maison diocésaine de Limoges.

L’exposition sera suivie d’une conférence sur « La solitude des femmes : causes

et conséquences »

L’exposition photos aura lieu aussi les 27 et 28 avril en l’Eglise St Michel des Lions à Limoges .

Affiche expo photos st michel des lions

 


Rencontre départementale de la Gironde  le 13 mars à 17 h 30

Cette rencontre aura lieu à Maison Louis Beaulieu ,145 rue de saint Genes à Bordeaux


Retour sur la rencontre du 1 er mars  à Arthez de Béarn dans les  Pyrénées

atlantiques

 Comment accueillir et accepter l’autre dans ma vie personnelle 

familiale sociale et associative?

Dans ma vie personnelle et familiale

« Accepter les personnes telles qu’elles sont avec leurs qualités et leurs défauts , et non pas telles que je voudrais qu’elles soient »

« En famille amour et respect réciproques sont le fondement de la relation »

Dans ma vie professionnelle, sociale et associative

« Au travail, il faut s’adapter aux autres, apporter soutien, entraide et réconfort »

« Dans une société où tout va trop vite et dans tous les sens il faut accueillir les personnes sans distinction de religion, de milieu social, d’âge . Comme dans la parabole du bon Samaritain, nous sommes souvent indifférents à ceux qui sont autour de nous »

«  En tant que témoin du Christ, je suis une passeuse de lumière, je dois porter sur chaque personne un regard fraternel. Chacun a besoin de se sentir apprécié et aimé »

L’après midi, Nathalie responsable de l’association PressePurée, nous a parlé de la cohabitation intergénérationnelle et solidaire.

 

 


« La place des femmes dans les religions »

Lundi 22 janvier L’Acf participe au petit déjeuner de l’Association Collectif local d’animation et

de formation à objectif utile : le travail et l’insertion sociale- Clafoutis -CLAFOUTIS à Poitiers

 


 Rencontre régionale du sud ouest à Bordeaux le 13 janvier 2018

sur le thème du message de Noel

Centre  Louis Beaulieu

145 rue de saint Genes

33000 Bordeaux

 


Retour sur la Halte spirituelle régionale au  Berceau de Saint Vincent de

Paul dans les Landes

les samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

 

Nous étions une quarantaine sans compter Joelle Prévot et deux aumôniers : Paul Mounicoux

et Henri Gautron.

Stella nous a accueillis chaleureusement et nous a présenté son département et le berceau lieu

natal de St Vincent de Paul près de Dax dans un parc arboré de 10 hectaresoù une

communauté de pères lazaristes et de soeurs filles de la charité proposent une spiritualité

Vincentienne…

enseignement du Père Paul Mounicoux

partage en carrefours

célébration du pardon

projection d’un film sur Saint Vincent de Paul

carrefours

célébration eucharistique

lire le compte rendu :

 CR sept 2017

Retour sur l’exposition «Elles et Seules» sur la solitude des femmes

 au sanctuaire  marial Notre dame de  Peyragude dans le Lot et

Garonne du 31 juillet au 10 septembre

L’exposition photos a rencontré un certain succès avec beaucoup de visiteurs.

La photo de la personne en maison de retraite a suscité beaucoup d’émotions  et de débats.

Un grand merci pour cette initiative

De nombreux témoignages positifs émanent du livre d’or.

Le grain de blé est semé avec l’espoir  qu’il germe un jour et donne du grain à moudre à l’Acf!