Archives par étiquette : coup de coeur

A voir ! A Iire !

Quelques films à ne pas manquer ! MC

Un livre à lire absolument !

DEMAIN – Documentaire français – Cyril DION et Mélanie LAURENT

Que de questions aujourd’hui autour du développement, de la croissance, du réchauffement climatique, de l’épuisement des ressources naturelles… etc !!! Souvent le constat est dramatique et nous coupe les bras… « DEMAIN » se veut positif, tonique et encourageant. Ses auteurs – Cyril DION et Mélanie LAURENT – ont parcouru le monde pour rencontrer tous ces hommes et ces femmes qui ont un bout de solution aux problèmes de notre temps. Ce ne sont pas des élucubrations écologiques. Ce sont des réalisations concrètes que le film s’attache à nous montrer. Et nous voyons que les initiatives pullulent pour remettre l’argent à sa place (« serviteur »), pour utiliser à bon escient les ressources de la nature (y compris les semences…), pour éduquer les enfants au respect de l’environnement… etc…
Ce film peut nous éclairer grandement dans nos « choix de société ». Demain se prépare aujourd’hui !
M.C.

NAHID – Iran – Ida PANAHANDEH

Qui mieux qu’une iranienne peut nous tracer le portrait d’une iranienne d’aujourd’hui ? Dans cet Iran que nous connaissons mal, malgré les signes d’ouverture au monde extérieur qu’il laisse entrevoir… L’évolution de la condition féminine nous intéresse à plus d’un titre : l’Iran est situé au cœur du monde Arabe – au cœur des conflits du Moyen-Orient aussi -, et l’émancipation des femmes en Iran comme dans l’ensemble du monde Arabe sera déterminant pour l’avenir de cette région du monde. Il y a un effet miroir également sur la condition féminine dans nos sociétés occidentales dites « modernes »… En Iran, la tutelle des hommes sur les femmes demeure… Les femmes, comme Nahid, luttent pour être elles-mêmes, libres, fussent-elles divorcées, mères, désireuses de vivre un nouvel amour… Nahib ne rend pas les armes face aux hommes. Elle garde sa fierté, sa dignité, sa liberté !
M.C.

CHOCOLAT – Roschdy ZEM – France

Nous faisons d’abord connaissance avec un clown (blanc) en panne d’inspiration : Footit… Il découvre un grand gaillard (noir) descendant des esclaves cubains qui va être surnommé : « Chocolat »… Celui-ci sauve le spectacle, car il fait beaucoup rire sous les coups qu’il reçoit… Un noir battu par un blanc çà fait rire ! Un autre noir rencontré en prison va l’encourager à quitter son rôle de faire-valoir… On lui propose un vrai rôle de comédien dans « Othello ». Mais la réaction raciste du public va précipiter Chocolat dans la déchéance…
Le récit s’appuie sur une histoire réelle vécue à la fin du 19° siècle à Paris…
Le racisme d’hier ne couve t’il pas encore aujourd’hui dans notre société du 21° siècle ?…

A lire !

HAIFA-JENINE, APRES LE SILENCE – Yaël ARMANET – Ed. Le Passeur

Yaël ARMANET est franco-israëlienne. Elle vit à Haïfa en Israël… Son mari, Dov CHERNOBRODA (architecte israëlien), est mort dans l’attentat du restaurant Matza, à Haïfa le 31 Mars 2002. Dans son livre, c’est à son mari qu’elle s’adresse… Elle partage ses idées généreuses et toutes ses initiatives pour qu’un dialogue s’établisse entre Israëliens et Palestiniens… Que d’efforts pour rapprocher les points de vue, établir des liens et faire avancer la cause de la paix…
Yaël Armanet elle-même, 8 ans après le drame, a été capable de se rendre à Jénine pour rencontrer les parents du jeune « kamikase » palestinien auteur de l’attentat…
Ce geste, et bien d’autres semblables, « ce sont des actes héroïques à leur manière, et qui en profondeur sauvent le monde de la désespérance ». (JC Guillebaud dans la préface).

A voir ! La famille Bélier

Eric LARTIGAU – Français

A quoi tient la réussite d’un film ? Difficile à dire… !
A sa sortie, « La famille Bélier » n’a pas fait grand bruit. Les critiques n’ont pas été particulièrement élogieux : un film sympa, sans plus.

Et puis, les premiers spectateurs l’ont aimé, en ont même pleuré ! Ils ont dit à leurs amis et proches : « Allez voir ce film ! Vous ne le regretterez pas ! » C’est ce qui m’a été dit. Je me suis joint à la foule. Et j’ai aimé « La famille Bélier » moi aussi !

La figure de Paula Bélier, jeune lycéenne (16-17 ans) est au cœur du film. Ses parents et son jeune frère sont sourds-muets… Paula , qui parle, a un rôle clé au sein de la famille : elle est traductrice et porte-parole à la maison et dans les liens avec l’extérieur, ne serait-ce qu’au téléphone avec les fournisseurs. Ses parents tiennent une exploitation agricole et sont producteurs de lait. Paula donne un sérieux coup de main sur l’exploitation, à la traite par ex….
Aidée par son prof de musique au collège, Paula se découvre un don pour le chant… Le choix va être difficile pour elle… Pourra t’elle s’émanciper, se réaliser, grandir, sans briser sa famille ?…
Une très belle histoire, pleine d’humour…, et de chansons ! (de Michel Sardou !)

Marcel Couffin

A voir ! La vraie vie

Le temps de quelques jours

Documentaire Français de  Nicolas Gayraud.

Nicolas Gayraud est entré discrètement, « quelques jours », dans l’Abbaye cistercienne de Bonneval en Aveyron. Les moniales de cette abbaye ont ouvert leurs portes au cinéaste et sa caméra pour la première fois…

L’Abbaye, dans son cadre de verdure est très belle. Nous entrons, et nous voilà plongés au cœur de la vie des sœurs, et en même temps au cœur de l’existence humaine, de la complexité humaine… Ces femmes, en peu de mots, vont à l’essentiel, en ponctuant leurs dires de grands éclats de rire… Est-ce la joie qui déborde ainsi de leur vie ? Parlent-elles de la souffrance qui nous atteint tous ? Et si c’était pour aimer plus et mieux ? La liberté ? Libres quand nous sommes pauvres, dépossédés de tout…Le bonheur ? La vraie vie ? Ils ne sont pas dans la course à l’avoir plus, au consommer plus…

Ces religieuses sont vraies. Leur mode de vie conteste le nôtre…, par la simplicité, le dépouillement, l’amour de la nature. Elles vivent en symbiose avec les fleurs, les arbres, la terre, l’eau… A l’écart du bruit, du stress de la ville. Mais face à elles-mêmes, avec leurs angoisses, et leurs doutes… L’une d’elles se réjouit d’entendre les questions que se posent les non-croyants sur la foi, sur Dieu. Elle se pose les mêmes questions. « Je reste une contestataire – dit une autre – et ici je le suis tout à fait ! »

Il y a enfin le chocolatier… Ses réflexions rejoignent la sagesse des religieuses et sont marquées au coin d’un fameux bon sens… Ce petit peuple du couvent ne nous montre t’il pas où est le « bon sens », ce vers quoi nous devons tendre pour avoir un avenir ?

Marcel Couffin

Coups de coeur de…

Marcel Couffin : Aumônier Régional de l’Ouest

A LIRE …

 

Ce Dieu que j’aime  – Christine PEDOTTI – Médiaspaul

ce dieu que j'aime

            

 

C’est un beau témoignage de foi que nous livre cette

femme d’action… Un témoignage en forme de relecture

de sa vie à la lumière de la Parole de Dieu, et un chant

d’action de grâce envers « ce Dieu qui m’aime ». A

méditer.

_______________________________________________________

Femmes Chrétiennes et Africaines – Collectif

9782863144367  Dans ce petit livre (90 pages), 11 femmes africaines

disent simplement comment elles se pensent, comment

elles se voient ici vivant chez nous.

Comment s’intègrent-elles dans notre société, dans

l’Eglise ?…

Lire leurs témoignages pour mieux connaître ces femmes

africaines, nous en sentir proches et communier à une

même Foi.

________________________________________________________

Délivrez-nous de « Dieu » ! De qui donc nous parle la Bible ? – Jean-François BOUTHORS  – Médiaspaul

9782712213206   Le mot « Dieu » fait problème… Que disons-nous

quand nous prononçons ce mot ? Et en quel Dieu croyons-

nous ?

JF Bouthors nous aide à réfléchir à notre foi en Dieu,

à notre façon d’oser dire Dieu… sans trop en dire !

Belle occasion de se replonger dans la Bible et

l’Evangile.

_______________________________________________________

A VOIR …

DEUX JOURS, UNE NUIT – Luc et Jean-Pierre DARDENNE – Franco-Belge

Les héroïnes des frères DARDENNE ont beaucoup de grandeur d’âme ! Ils nous ont 490001montré Rosetta, une résistante, luttant de toutes ses forces pour sortir de la misère. Dans « Deux jours, une nuit », c’est le tour de Sandra, menacée de licenciement, abattue, au bord de la déprime, qui va se relever, oser se battre, oser rencontrer ses collègues de travail…

Le défi est énorme pour elle : essayer de convaincre ses collègues de renoncer à une prime de 1000 euros pour lui éviter d’être licenciée…

Ces démarches successives nous font passer par « toutes les couleurs » de l’âme humaine, ou presque : peur et audace, indifférence et sympathie, égoïsme et solidarité…

La vie est dure pour Sandra, comme pour combien d’autres… Il suffit pourtant de si peu de compréhension, de fraternité, pour que Sandra essuie ses larmes et reparte d’un bon pied…

Il n’y aura pas de solution à tous nos problèmes d’aujourd’hui – et en premier lieu le chômage et la pauvreté- sans une sortie du chacun pour soi et un regain de générosité : cela s’appelle la solidarité !

_______________________________________________________

QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ? Philippe de CHAUVERON – Français

474265Des amis m’ont entraîné voir ce film. Et c’est vrai que nous avons bien ri, à cause d’un humour qui, à nos yeux, ne nous est apparu ni méchant, ni raciste… Le scénario est simple : un couple de bourgeois « catho vieille France » va marier ses quatre filles avec… un Arabe, un Juif, un Asiatique, un Noir… Imaginez la suite !

Au-delà des gags nous avons vu dans ce film un bel encouragement à se rencontrer, à mieux se connaître entre hommes et femmes de religions et de cultures différentes.

Se rencontrer pour que tombent les à priori, les préjugés… Ce film nous met sur la bonne voie : celle de l’accueil de l’étranger et d’un vivre ensemble apaisé.

Marcel Couffin