Mouvement d’église

L’Action catholique est un ensemble de mouvements créés par l’Église catholique au XXe siècle dans le cadre du catholicisme social à destination de catégories précises de la société, notamment les femmes


 

L’objectif de l’Action catholique est triple :
-Constituer de nouveaux outils pour développer et entretenir la foi.
-Organiser des temps de ressourcement spirituel pour ses membres.
-Apporter la doctrine humaniste et sociale de l’Église.

L’Acf peut compter sur son réseau d’équipes locales pour organiser des réunions de femmes. Ces temps de rencontres, souvent mensuels, permettent aux femmes de relire leur vie selon la Parole, à la lumière de l’Evangile. Elles bénéficient bien souvent d’un accompagnateur ou d’une accompagnatrice spirituel-le.
Les journées thématiques ne manquent pas sur le territoire pour approfondir la vie spirituelle : dans les Alpes de Hautes-Provence, une journée sur le « Pardon » animée par le Vicaire général ; dans l’Ariège, des retrouvailles sur « Les pas de Saint Dominique » ; une récollection dans l’Aube qui interroge les femmes sur les moyens mis en place pour que la foi en Jésus Christ soit le roc sur lequel se construisent leurs actions ; à Rouen, des rencontres sur le thème « Pour vivre en plénitude… les mouvements chrétiens au service de l’homme dans toutes ses dimensions » ; Dans le Rhône, au sein de la communauté des sœurs du Saint Sacrement, les femmes ont réfléchi au « Bonheur d’être ensemble » ; dans l’Hérault, une religieuse a interrogé les femmes du mouvement sur « Eclairées par la Parole de Dieu, sommes-nous particulièrement à l’écoute des autres ? » ; et encore « Les femmes dans la Bible et les femmes d’aujourd’hui » dans l’Aube, « Venez, goûtons ensemble la Parole de Dieu » dans le Calvados, dans le Morbihan « En chemin, elles rencontrent… » une méditation sur le lavement des pieds à partir d’une fresque monumentale peinte dans une église.

mouvement
Le groupe de travail, « Etre femme dans l’Eglise » travaille depuis 2 ans à la rédaction d’un ouvrage « l’Eglise vue comme une maison ». A partir de témoignages de femmes, ce groupe évoque l’accueil des femmes au sein de l’Eglise, celles qui ont trouvé leur place, celles qui la cherchent encore mais aussi celles qui se sentent mises à l’écart.
L’association ne manque pas non plus à travers ses valeurs de s’ouvrir au monde et de rencontrer des communautés d’autres religions. Dans le Gard, les femmes catholiques ont rencontré des femmes musulmanes. C’était avant tout une rencontre de femmes, de mères, d’épouses, de croyantes et de citoyennes.
Le groupe des jeunes femmes de l’association a organisé, en 2009, une rencontre sur le thème « Je suis, je choisis, je vis » pour permettre à ces jeunes femmes de poser un regard nouveau sur leur vie.
L’Acf organise également des pèlerinages comme celui de Septembre 2009 en Turquie sur les pas de Saint Paul et des « randos » pédestres comme dans la Marne sur le thème « Ne prenons pas la terre pour une gourde. L’eau est un don de Dieu pour tous. Partageons-la ! ».

Enfin, l’Acf milite particulièrement au sein de l’Eglise afin que la parole des femmes soit entendue et leur place reconnue. L’association travaille également à l’émergence d’un langage et de manières de célébrer au féminin.

L’association a participé au colloque famille en 2011 organisé par la Conférence des Evêques de France. A partir d’un constat et d’une analyse par l’Eglise des changements de la société, des prérogatives pour agir ont été formulées.
ANDANTE est un réseau comprenant 22 organisations féminines catholiques en Europe qui, ensemble, représentent environ 1,2 millions de femmes. C’est une plate-forme qui a été créée afin que les femmes catholiques parlent d’une seule et puissante voix aussi bien dans leur pays qu’en Europe. Son objectif est de chercher à sensibiliser l’Eglise et les institutions séculières comme le Conseil de l’Europe et l’Union européenne aux questions concernant les femmes. L’Acf, en tant que membre fondateur, participe chaque année à son université et aux conclusions proposées par ce réseau.
En 2012, l’Acf a apporté son soutien à la proposition du Comité de la Jupe : « Et si les femmes annonçaient la Résurrection »
L’Acf suit la démarche Diaconia 2013 dans nombre de ses équipes départementales car elle est membre du comité de pilotage élargi orchestré par la Conférence des Evêques de France.
Chaque année, l’Acf met toutes ses forces vives au service de la JMP (La « Journée Mondiale de Prière » des femmes est un mouvement international de femmes issues de toutes confessions chrétiennes) pour organiser le premier vendredi de mars, une « Journée de Prière« , avec en particulier des femmes protestantes.
En 2010, le Collège d’Animation National de l’association se rendait à Rome pour présenter la vie du mouvement et rencontrer certains ministères (dicastères) de l’Eglise : les laïcs, la famille, la nouvelle évangélisation, et la « charité » ou le service des autres.
C’est aussi pour notre association l’occasion d’animer dans certaines paroisses les messes du dimanche.
En 2009, l’Acf a répondu à l’invitation de la revue Prier en formant une chaîne de solidarité spirituelle « 24 prières pour la Terre » avec une vingtaine d’autres associations et communautés monastiques à travers la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *