Archives de catégorie : Nos actus

Générations femme 83

Générations  femme N°83


Aidants familiaux : la puissance du lien

Prêts de 9 millions de personnes sont considérées en France comme aidants familiaux.Mais plus que des statistiques, il s’agit d’individus faits d’émotions.

Dans ce dossier, les témoignages sont la démonstration même de ce qui signifie l’amour absolu, le dévouement, le respect de la personne. 

Toujours plus de rencontres entre femmes !

« D’ici, ou  d’ailleurs, ensembles soyons des femmes de paix !

Du nord au sud, les femmes en Acf multiplient les rencontres, notamment islamo- Chrétiennes. A travers leur expérience, elles exposent combien ces rencontres les nourrissent, tant dans leur foi que dans le respect et l’amour de l’autre.

Femmes d’ailleurs : La Tunisie…

« Il faut soutenir cette démocratie naissante »

A l’occasion des rendez-vous de l’histoire du monde arabe, dont la thématique portait  cette année sur  »religions et pouvoirs », à l’institut du monde arabe  du 20 au 22 mai, plusieurs rencontres animées par des spécialistes du monde arabe se sont succédé. Parmi elles, la conférence inaugurales de Wided Bouchamaoui, tunisienne et prix noble de la paix avec son quartet en 2015.

Partager sur    

Le magazine vous intéresse ? Vous souhaitez recevoir le prochain numéro ?

génération

Partager sur    

 

Guide de réunion équipe locale,

Toutes les femmes ont été invitées en cette année jubilaire à approfondir le thème de la miséricorde, central dans la Bible.

L’action catholique des femmes propose une trame pour organiser 2 réunions avec votre équipe locale autour de ce thème.

À vous de l’adapter, de l’utiliser en fonction de vos besoins et attentes

 

 

 

Que signifie « Etre aimée de Dieu » ?

Comment ressentez vous l’Amour de Dieu?

En quoi l’Amour de Dieu vous engage t’il envers les autres?

Que pouvez vous dire de l’Amour de Dieu d’après Sainte Thérèse de Lisieux et le père Christian de Chergé ?

Reunion equipe lo

cale misericorde

 

 

Le projet associatif 2016 dans la continuité de 2015

A la suite de l’Assemblée générale apostolique 2015 : Que notre palette de couleurs éclaire le gris de leur vie…

afin de poursuivre le projet associatif 2015,   autour de la problématique de « l’isolement des femmes, ses causes et ses conséquences », et de le développer,

Des rencontres régionales, qui regroupent les bureaux régionaux et les équipes départementales, ont été programmées dans toute la France de la mi-septembre à la mi-octobre. Elles se sont tenues à Paris, Paris pour la région Nord, Toulouse, Lyon, Marseille, Orléans, la Roche sur Yon, Bordeaux et  Strasbourg. Elles ont permis de mieux appréhender le projet, et d’étudier la mise en oeuvre de ce projet dans les départements.
Le partenariat, le concours photo….

Le projet associatif se décline en quatre points :

  • le partenariat des équipes départementales avec des associations locales
  • Une action-phare Elles et seules :  un concours et une exposition photo itinérante sur la solitude des femmes, un regard croisé entre femmes engagées et femmes concernées
  • accompagner et cultiver le fait associatif
  • vivre la Parole de Dieu.

 

 

 

Communiqué de presse Diaconat féminin

Le jeudi 12 mai 2016, le pape François a déclaré vouloir créer une commission pour réfléchir au diaconat féminin, en réponse à la suggestion faite par une religieuse  lors d’une rencontre avec l’UISG, Union internationale des supérieures générales des congrégations féminines.
Nous nous réjouissons de cette perspective : l’accès au diaconat pour les femmes est une des demandes que nous avons exprimées dans notre Plaidoyer, publié en juin 2015, « Pour la juste place des femmes dans les instances décisionnelles de l’Eglise ». Il serait une première avancée en ce sens.
Le diaconat repose sur trois piliers: le service de la charité, le service de la liturgie, le service de la parole.
De nombreuses femmes revêtent déjà la tenue de service dans le domaine de la charité.
La liturgie montre actuellement un visage exclusivement masculin.
Les femmes qui ont une formidable capacité à interpréter la Parole de Dieu et à discerner la présence de Dieu dans l’existence humaine, sont privées de la diaconie de la parole.
La possibilité pour les femmes d’être diacres leur permettrait de vivre de façon sacramentelle leurs nombreux talents, au bénéfice de l’Eglise et de l’humanité créée hommes et femmes par Dieu.
Nous encourageons le Pape François dans sa démarche et nous l’assurons de notre prière et notre affection filiale.
L’Action catholique des femmes.

Journée internationale des droits des femmes

COMMUNIQUE JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

8 Mars 2016

 

 

Depuis plus d’un siècle, notre association, l’Action catholique des femmes, issue de la Ligue de l’Action catholique, puis de l’Action catholique générale féminine, se préoccupe de la dignité des femmes dans la société et dans l’Eglise.

Les violences contre les femmes, le harcèlement, la parité en politique, la pauvreté des femmes sont quelques-uns de ses combats récents.

Aujourd’hui, elle a inscrit dans son projet associatif la lutte contre l’isolement des femmes, qui touche beaucoup de nos concitoyennes. Cet isolement subi est destructeur et entraîne chez elles un mal-être important.

Elle propose des rencontres mensuelles où l’amitié et les échanges entre femmes permettent à celles-ci de mieux vivre.

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’Action catholique des femmes veut rappeler que la dignité et le respect des femmes sont des droits fondamentaux pour une vie en société dans la justice et dans la paix.

Elle dénonce les interdictions, les humiliations, l’enfermement, et les violences que subissent encore de trop nombreuses femmes en France et dans de multiples pays.

Elle a la conviction que les femmes contribuent à développer la société et que sans elles, celle-ci régresse. Pour cela, elle soutient l’éducation des filles, des adolescentes et des femmes dans toutes les parties du monde.

Elle rend hommage à toutes celles de par le monde qui luttent pour une meilleure intégration des femmes dans la société, et qui luttent, parfois au péril de leur vie, pour le respect de leur dignité et pour l’acquisition de leurs droits fondamentaux.

Elle encourage ses adhérentes à organiser des manifestations en faveur des femmes ce 8 mars ou à se joindre à d’autres associations.

 

L’Acf est membre fondateur de l’UMOFC – Union mondiale des organisations féminines catholiques.
A l’occasion de la journée du 8 mars 2016, la présidente de l’UMOFC,  Maria Giovanna Ruggieri a écrit une lettre à l’intention de l’ensemble des membres de l’UMOFC

Lettre UMOFC 8 mars 2016

L’Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques (UMOFC) a été fondée en 1910 et représente désormais 100 organisations catholiques de femmes dans le monde, reparties dans 66 pays, sur tous les continents et certains États insulaires.  L’UMOFC représente plus de cinq (5) millions de femmes catholiques de toutes origines et de tous horizons . Le but de l’UMOFC est de promouvoir la présence, la participation et la co-responsabilité des femmes catholiques dans la société et l’Eglise, afin de leur permettre de remplir leur mission d’évangélisation et de travailler pour le développement humain, en particulier pour augmenter les possibilités d’éducation, réduire la pauvreté et faire progresser les droits humains, en premier lieu  le droit fondamental à la vie.

Les violences faites aux femmes, briser le silence

Pourquoi aujourd’hui existe-t-il encore des silences si lourds à porter ?…

Le drame de Jacqueline Sauvage nous interpelle, sa lourde condamnation nous révolte.
En l’an 2000, nous, femmes en Action catholique des femmes, nous nous sommes élevées pour que les femmes osent parler de leur souffrance avec le Livre blanc sur les violences faites aux femmes qui a récolté de nombreux témoignages de femmes subissant des violences conjugales et familiales, et le livre  témoignage « Les violences faites aux femmes, briser le silence« .
En 47 ans de vie commune, Jacqueline Sauvage n’avait jamais porté plainte. Mais « tout le monde savait » que cet homme colérique battait sa femme…
Pourquoi aujourd’hui existe-t-il encore des silences si lourds à porter ?
Nous dénonçons ces violences et nous voulons apporter notre soutien à cette femme et à ses enfants. Personne ne peut se faire justice à soi-même, nous le savons bien, mais à nos yeux, cette femme mérite d’être graciée.
Nous invitons les femmes de l’Acf à signer la pétition en cours. Nous adressons au président de la république François Hollande une demande de grâce envers cette femme.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/01/27/jacqueline-sauvage-dans-l-espoir-de-la-grace-presidentielle_4854840_1653578.html

Pour signer la pétition :
https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-accordez-la-gr%C3%A2ce-pr%C3%A9sidentielle-%C3%A0-jacqueline-sauvage

Livre de l’Acf, Editions ACGF, paru en l’an 2000.

Livre 2 ACGF Violence

Jubilé de la Miséricorde

Le 11 avril 2015 le Pape François a annoncé l’année jubilaire de la Miséricorde qui s’est ouverte  le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée conception et qui se terminera le 20 novembre 2016, solennité du Christ Roi.

Pape François : « Le visage de la miséricorde »,
Le visage de la Miséricorde

« Voilà un texte qui n’est pas long : 60 pages ! A lire de toute urgence !
Nous avons besoin de miséricorde. Notre monde, notre Eglise ont besoin de miséricorde ! « La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre…, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites du péché. »
Si la miséricorde est centrale dans notre foi chrétienne, nous avons à mieux la comprendre, à mieux en vivre.
Nous avons peut-être à commencer – seul(e) ou en équipe Acf – à creuser le mot lui-même, à l’approcher dans son sens biblique, évangélique…, pour en mesurer l’importance et la portée.

Voyons ce que le Pape François  propose : ouvrir une Année Sainte le 8 décembre pour la conclure le 20 novembre 2016…
8 Décembre : fête de l’Immaculée Conception… Le Pape a ouvert la Porte Sainte… Le Dimanche suivant (3° de l’Avent), dans chaque diocèse, l’Evêque a ouvert la porte de la Cathédrale.
Ce 8 Décembre est aussi le Cinquantième anniversaire de la clôture du Concile Vatican II… Le rappel qu’en fait le Pape François montre l’importance qu’il attache au Concile Vatican II comme « étape nouvelle pour l’évangélisation de toujours. »
Le 20 Novembre 2016 – Fête du Christ-Roi – sera conclue l’Année jubilaire.
C’est comme une « halte spirituelle » d’un an que nous allons pouvoir vivre, pour nous aider à nous remotiver dans la foi, à nous ouvrir davantage aux autres, à aller de l’avant…
« Combien je désire que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu ».

En Acf, quand nous ouvrons l’Evangile, posons-nous la question : – Dans cette page d’Evangile, qu’apprenons-nous de la Miséricorde de Dieu ? A travers l’attitude de Jésus, en premier lieu… ?

Dans nos partages, arrêtons-nous sur ces quelques points de réflexion (très présents dans le texte du Pape François…) :
• Quelle expérience faisons-nous du pardon ? … « pour atteindre la paix du cœur…, pour vivre heureux. »
• « La miséricorde est le pilier qui soutient la vie de l’Eglise ». En quoi le vérifions-nous au plan pastoral ?
• Le Pape François, dans les dernières pages du document aborde nos lieux de péché d’aujourd’hui qui ont besoin d’être pénétrés par la miséricorde : les drames de la pauvreté, de l’isolement, l’argent qui « ne donne pas le vrai bonheur », la corruption, les organisations criminelles… Quel lien avec notre actualité ?

Bonne et belle Année de la Miséricorde !

Marcel Couffin (Aumônier Acf Région Ouest)

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Du 18 au 25 janvier, a lieu la semaine de l’unité pour les chrétiens, comme tous les ans.

Cette année, nous sommes invités par les chrétiens de Lettonie à « proclamer les hauts faits de Dieu » et à vivre au présent notre baptême.
Dans tous les diocèses, dans les grandes villes, ont lieu des célébrations communes oecuméniques, tout au long de cette semaine.
Protestants, orthodoxes et catholiques, célébrons ensemble les hauts faits de Dieu qui se manifestent dans le don, le partage, la miséricorde.

Le synode sur la famille

Le synode sur la famille s’est achevé…

Réflexions pour aller plus loin !…

  •  François va pouvoir désormais plancher sur le document final…
    Des portes d’espérance vont peut-être s’ouvrir, même si nous aurions aimé que les femmes soient participantes au Synode, et non « hébergées » (terme utilisé par François lui-même) pour un tout petit nombre d’entre elles (à peine 30 au Synode, et seulement 17 femmes mariées !) et même si nous aurions aimé que concrètement, des avancées soient plus significatives dans certains domaines…

Conclusion du Synode : François appelle à « lire les réalités d’aujourd’hui avec les yeux    de  Dieu », Dieu d’amour, de tendresse et de miséricorde.
http://fr.radiovaticana.va/…/conclusion_du_synode__…/1181866

  • Synode : et si on faisait le point ?  Le Pèlerin.
    Après trois semaines de réflexion, les pères synodaux ont voté à l’unanimité un rapport final. Équilibré, mais silencieux sur certaines questions épineuses, ce texte met fortement l’accent sur l’accompagnement et le discernement. © Andreas Solaro / AFP
    http://www.pelerin.com/L-actualite-autrement/Famille-je-vous-aime/Synode-2015-accompagner-plutot-qu-exclure/L-heure-du-bilan
  • Rejoindre toutes les familles !
    Le Père Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, participant du Synode, s’exprime, à la veille de la clôture du Synode !
    Rejoindre toutes les familles
     
  • Témoignage de Jackie, femme de l’Acf, divorcée remariéeà la conférence-débat « Vox Populi, vox Dei ?  » du 27 septembre 2015, au Centre Sèvres.
    Pour écouter ce témoignage plein de vérité… :

 

Le deuxième synode sur la famille se tient à Rome du 4 au 25 octobre 2015

Le Pape François a convoqué deux Synodes sur le thème de la famille, un Synode extraordinaire en 2014 et un Synode ordinaire en 2015. La troisième Assemblée générale extraordinaire du Synode des évêques, sur le thème « Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » a eu lieu du 5 au 19 octobre 2014.
La XIV ème Assemblée Générale ordinaire sur le thème « La vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain » se tient du 4 au 25 octobre 2015.

Seules 18 femmes participent au Synode…

L’Acf a  répondu aux deux questionnaires en vue de préparer le Synode sur la famille.

Accueil, ouverture, bienveillance, tels sont les attitudes demandées par l’Action catholique des femmes

2000 pages reçues  : synthèses de 83 diocèses, de mouvements et groupes, mais aussi de contributions personnelles – pour préparer la synthèse nationale envoyée à Rome pour le Synode des évêques sur la famille (5-19 octobre 2014).
Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque  de Montpellier, Vice-président de la Conférence des Evêques de France résume les principales insistances « qui devraient susciter la réflexion de l’Eglise catholique en France ».

Résumé_synthèse_synode_famille_2014,

« Pour moi, j’attends de l’Église qu’elle ne soit pas simplement dans la tribune d’arrivée pour applaudir ceux qui ont fait tout le parcours sans faute mais qu’elle soit une Église « en sortie », un « hôpital de campagne », qui accompagne ceux qui peinent sur le chemin, ceux qui tombent, qui sont blessés. J’attends cette attitude de bienveillance, de soutien pour que chaque famille puisse découvrir cette vocation que Dieu lui assigne…. » Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, et membre du Synode.

Accueil des migrants

Accueil des réfugiés, tous appelés à agir.

L’Action catholique des femmes, réunie en Conseil national, se réjouit que le Pape François et à sa suite les Évêques de France, interpellent les chrétiens sur cette grave question de l’accueil des réfugiés.
Pour elle, tout être humain, sans distinction de race, de culture et de religion appartient à la famille humaine créée par Dieu et à l’image de Dieu.
C’est pourquoi, elle appelle ses bénévoles à porter un regard bienveillant et à tenir des paroles de paix, loin des discours de haine ou de peur, sur l’ensemble des hommes, femmes et enfants qui pour fuir la guerre, les conflits ou la pauvreté, viennent frapper à la porte de l’Europe et de la France.
Elle les encourage aussi à rejoindre des associations, leur paroisse, leur diocèse ou leur commune afin d’agir concrètement en faveur de ces personnes en grande souffrance :
– en prenant part à leur accueil
– en apportant leur aide sous une forme ou sous une autre (dons financiers, matériels etc.)
Ces actions favoriseront ainsi un accueil digne et respectueux des ces personnes et de ces familles en détresse.

Depuis sa création en 1901, l’Action catolique des femmes veut vivre les valeurs chrétiennes en paroles et en actes.

Paris le 19 septembre 2015

 

Déclaration du conseil permanent de la Conférence des évêques, celle-ci relaie l’appel lancé par le Pape François.
Chacun(e), là où il-elle est, peut agir. Prendre contact avec son diocèse, des associations etc. les besoins sont énormes.

Communiqué déclaration conseil permanent migrants