Archives par étiquette : place des femmes

Générations femme 83

Générations  femme N°83


Aidants familiaux : la puissance du lien

Prêts de 9 millions de personnes sont considérées en France comme aidants familiaux.Mais plus que des statistiques, il s’agit d’individus faits d’émotions.

Dans ce dossier, les témoignages sont la démonstration même de ce qui signifie l’amour absolu, le dévouement, le respect de la personne. 

Toujours plus de rencontres entre femmes !

« D’ici, ou  d’ailleurs, ensembles soyons des femmes de paix !

Du nord au sud, les femmes en Acf multiplient les rencontres, notamment islamo- Chrétiennes. A travers leur expérience, elles exposent combien ces rencontres les nourrissent, tant dans leur foi que dans le respect et l’amour de l’autre.

Femmes d’ailleurs : La Tunisie…

« Il faut soutenir cette démocratie naissante »

A l’occasion des rendez-vous de l’histoire du monde arabe, dont la thématique portait  cette année sur  »religions et pouvoirs », à l’institut du monde arabe  du 20 au 22 mai, plusieurs rencontres animées par des spécialistes du monde arabe se sont succédé. Parmi elles, la conférence inaugurales de Wided Bouchamaoui, tunisienne et prix noble de la paix avec son quartet en 2015.

Partager sur    

Le magazine vous intéresse ? Vous souhaitez recevoir le prochain numéro ?

génération

Partager sur    

 

théologique

Des femmes à la Commission Théologique Internationale…

 En 1969, le Pape Paul VI créa auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Commission Internationale Théologique afin d’aider cette dernière et le Saint Siège dans les questions doctrinales importantes…


 

Partager sur    

De nombreux documents sont publiés chaque année, les derniers en date étant Sensus fidei dans la vie de l’Église (2014) et Dieu Trinité, unité des hommes. Le monothéisme chrétien contre la violence (2014), disponibles à la lecture sur le site du Vatican.

Les femmes dans les institutions de l’Eglise

Cette institution de la Curie Romaine* est composée de moins de trente membres nommés par le pape, dont seulement 6% sont des femmes : Sœoeur Sara Butler et Barbara Hallensleben. Suite au souhait du pape François concernant le développement de la théologie de la femme, le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a annoncé que leur nombre devrait tripler au sein de la Commission Internationale Théologique. Suite aux échanges compliqués avec les religieuses américaines de la Leadership conference of women religious, le cardinal a également précisé « nous ne sommes pas misogynes, nous ne voulons pas manger chaque jour une femme ! ». Un humour que certain( e )s n’ont pas compris, ni apprécié……

 

* « ensemble des  organismes du Saint-Siège qui assistent le pape dans sa mission de pasteur suprême de l’Église catholique » Wikipédia

Sources : La Croix, La Vie, L’Osservatore Romano

Image à la Une : drapeau officiel du Vatican

 

Partager sur    

L’ image de la femme en 2014 : entre physique et moral(e)…

Arborer un corps parfait aux abords des plages :

Tel est l’enjeu de cette période estivale pour de nombreuses femmes…  Mais d’où proviennent réellement ces critères de beauté, et, plus généralement, comment la femme est-elle perçue en 2014 ?


Partager sur    

Physique : un corps aux normes codifiées

C’est durant l’Antiquité que la notion de « divine proportion »* est apparue, à travers la théorie du nombre d’or, proportionnalité géométrique qui définirait les critères de la beauté physique, basés sur une harmonie. Les siècles passèrent et les normes physiques de la beauté évoluèrent également, passant de la « garçonne » dans les années 30 à la « pin-up » de 1950 jusqu’à aujourd’hui : la bimbo à forte poitrine, au corps filiforme et à la peau bronzée sans défauts. En 2014, cet idéal féminin façonné par notre société et alimenté par de nombreux clips musicaux, télé-réalités, et publicités retouchées par le célèbre logiciel Photoshop, a codifié des normes physiques dans l’esprit des femmes. Ainsi, au quotidien, nombreuses sont celles qui cherchent à atteindre cette perfection par maintes tentatives se solvant parfois par des drames (anorexie, boulimie… ), en oubliant que la notion de corps parfait est à la base une théorie, qui n’est pas forcément réalisable, comme le démontre la nécessité des truquages photo et opérations esthétiques

Moral : Sous-estimée, hypersexuée… une route difficile vers l’égalité

Dès l’époque de l’Antiquité romaine, la femme était tout au long de sa vie sous la tutelle d’un homme : son père puis son mari. Cette base de soumission a été reprise et adaptée au fil de notre Histoire dans notre société occidentale jusqu’à aujourd’hui, où après avoir obtenu le droit de vote en 1945, les femmes luttent pour obtenir un statut égal à celui de l’homme. Néanmoins, il reste difficile de faire évoluer les mentalités sexistes lorsque les médias et les sociétés conservent et entretiennent une image stéréotypée de la femme, superficielle et hypersexuée malgré un pseudo statut de business-woman, assumé à travers diverses télé-réalités

La femme en 2014 dans le monde

Un exemple récent illustre la complexité de faire changer les visions sur les femmes dans le monde. En effet, alors que la loi visant à mettre en place une égalité réelle hommes-femmes en France vient d’être votée, en Turquie, le vice premier ministre invite les femmes à « conserver une droiture morale », et leur « décence à tout moment» et de ce fait, ne surtout« pas rire fort en public» . Une remarque qui a engendré une grande mobilisation féminine sur les réseaux sociaux, et qui fut relevée par le candidat de l’opposition Ekmeleddin Ihsanoglu, qui a déclaré quant à lui avoir « vraiment besoin d’entendre le rire gai des femmes »  …   * Surnom donné au nombre d’or durant la Renaissance par Luca Pacioli, moine franciscain italien.

 

Sources : Le Huffington Post, Civilisation-Romaine.com, 20 Minutes

Image à la Une : Venus de Milo by Tom King, under Creative Commons License, no modifications  Partager sur    

anglicane

L’Eglise Anglicane ordonne des femmes prêtres !

      Depuis le 14 juillet dernier, les femmes ont reçu l’approbation de l’Eglise Anglicane d’Angleterre pour devenir évêques


Partager sur    

Qu’est-ce que l’Anglicanisme ?

Les églises anglicanes sont dites « autocéphales » : chrétiennes, totalement indépendantes de toute autorité papale, leur théologie est néanmoins définie en fonction des adhésions à un ou plusieurs conciles christologiques des premiers siècles de l’Eglise.

C’est au XVIe siècle que le roi Henri VIII se sépara de Rome et du Pape, formant ainsi une confession indépendante qui se retrouve aujourd’hui principalement en Angleterre et dans les anciennes colonies de ce même pays.

Quelles différences entre anglicanisme et catholicisme romain ?

Malgré une organisation épiscopale commune, de nombreuses différences sont notables.

Contrairement à l’Eglise catholique de Rome, l’Eglise Anglicane n’a pas conservé le cardinalat ni la papauté.

Les diacres, prêtres et évêques ont le droit d’avoir des enfants et/ou de se marier , et ce avant ou après leur ordination.

Aujourd’hui, une des plus grandes distinctions réside dans la possibilité aux femmes d’être ordonnées prêtres, mais également évêques suite à l’approbation de l’Eglise anglicane en ce mois de juillet 2014

Cette décision doit en premier lieu être adoptée par le Parlement avant d’obtenir l’aval de la Reine Elizabeth II pour être qualifiée d’officielle, néanmoins, elle est d’ores et déjà considérée comme une formalité.

De l’autre côté, le Vatican considère toujours l’ordination de femmes comme un « accroc à la tradition apostolique »…

L’Archevêque de Cantorbéry, conscient des difficultés « oecuméniques » engendrées par cette récente décision, a écrit aux Eglises catholique et orthodoxe pour les assurer que l’Eglise anglicane poursuivrait sa recherche en vue de l’unité des chrétiens

 

Sources : Le Monde, La Croix

Image à la Une : Logo de l’Eglise Anglicane

Partager sur    

« Elles Aussi » luttent pour la parité en Europe

« Elles Aussi » se mobilise pour

la parité dans les instances élues


 

« Fondée en 1992, Elles aussi est un réseau pluraliste d’associations de femmes se rassemblant autour d’un objectif commun : promouvoir la parité dans toutes les instances élues. »

Partager sur    

L’Acf, en tant que membre fondateur, soutient l’action menée par Elles Aussi dans le cadre des éléctions européennes.

A cette occasion, un appel est lancé à toutes les femmes citoyennes européennes afin que chacune fasse entendre sa voix, son avis sur ce qu’elle attend de lEurope.

L’association nous rappelle également ce que représente

l’Europe pour les Femmes : une chance.

En effet, les principes de l’Union Européenne sont les suivants : « C’est, depuis l’origine, un engagement pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de la vie. C’est la parité pour une participation équilibrée des femmes et des hommes au gouvernement du monde. » L’Europe vous attend donc nombreuses le 25 mai prochain. Si vous êtes intéressées par Elles Aussi, n’hésitez pas à visiter leur site internet !

 

Image à la Une : Logo officiel d’Elles Aussi

Partager sur    

Les éléctions européennes de 2014

Le 25 mai prochain, se tiendront en France métropolitaine les élections européennes, afin d’élire les député(e)s qui siégeront au Parlement Européen, à Strasbourg


 

Partager sur    

L’Union Européenne en 2014

L’Union Européenne, qui compte aujourd’hui 28 membres depuis l’entrée de la Croatie en 2013, est régie par une politique d’élargissement :

« Propager les valeurs et les normes européennes auprès d’un plus grand nombre de pays ».

Son pouvoir législatif est partagé entre le Conseil de l’Union Européenne et le Parlement Européen. Les députés élus au Parlement sont donc pourvus d’un certain nombre de pouvoirs : législatif, budgétaire et de contrôle.

Les 74 sièges à pourvoir regroupent toute la France sous 8 circonscriptions : Nord-Ouest, Ouest, Est, Sud-Ouest, Sud Est, Massif Central-Centre, Ile de France et Outre-Mer.

Les députés sont ainsi élus pour un mandat de 5 ans, renouvelable.

Des femmes au Parlement Européen

Depuis 2009, la part des femmes députées européennes françaises était de 44%, loin derrière les 61.5% des Finlandaises, mais devant les Luxembourgeoises, qui représentaient seulement 16.7% de leur effectif total.

Ainsi, tous pays confondus, la présence des femmes  atteignait jusqu’à maintenant 34.9% du total des élu(e)s.

Malgré une évolution positive depuis 1999, nous sommes encore loin de la parité, qui devrait élever la présence féminine à 50% des députés.

Les tendances de ces élections 2014

Cette année, plusieurs femmes sont têtes de listes, comme Pervenche Berès (Île-de-France/PS), Michèle Alliot-Marie (Sud-Ouest/UMP), ou encore Marine Le Pen (Nord-Ouest/FN).

voteNous vous invitons donc à vous mobiliser afin de faire entendre votre voix, et ainsi espérer une présence féminine plus importante au sein du Parlement Européen pour les cinq années à venir, car l’Europe reste avant tout une chance pour chacun( e ) d’entre nous, quel que soit l’âge, comme le rappelle la Jeunesse Etudiante Chrétienneet l’association Elles aussi.

 

Sources : Insee, Parlement Européen

Image à la Une : L’Europe by Rock Cohen under Creative Commons Licence, no modifications.

Partager sur    

Que pensez-vous de la place des femmes dans les instances décisionnelles de l’Eglise ?

L’Acf donne une fois encore la parole aux femmes, concernant leur place dans l’Eglise…


 Réagissez-ici !

Partager sur    

Dans le cadre de la rédaction du plaidoyer de l’Acf sur le thème : « Que pensez-vous de la place des femmes dans les instances décisionnelles de l’Eglise ? »

Un micro trottoir a été réalisé à Paris, le vendredi 28 février dernier.

Peu de femmes ont accepté de nous répondre, ce que nous regrettons fortement.

C’est pourquoi nous laissons à chacune d’entre vous l’opportunité de faire entendre sa voix, par écrit de façon anonyme ou à travers un témoignage vidéo.

Participer par écrit

Nous envoyer votre témoignage

Partager sur