L’ Acf : Association de femmes

Un des premiers défis de l’ Acf est de porter haut et fort la parole de toutes les femmes


 

 

Pour ce faire, l’ Acf propose de multiples formats de rencontres pour permettre aux femmes « d’oser direoser raconter leurs difficultés, leurs joies et leurs quotidiens » et débattre entre elles…

Les rencontres de nos équipes locales ont permis aux femmes d’aborder de graves sujets tel que les violences conjugales, la solitude, le deuil
Le magazine Générations femme est un appui à ces réunions et favorise la libération de la parole.
L’écoute est au cœur de notre mouvement, comme le rappelle notre équipe du Doubs, c’est une énergie qui permet d’entrer en relation avec l’autre. L’autre, c’est une femme qui souffre, qui subit des violences ou tout simplement une femme qui souhaite raconter un événement, ou rencontrer d’autres femmes.

L’équipe de la Drôme a axé son travail autour des « nouveaux visages de la famille« , thème cher à notre association depuis 2009.

Parce qu’il est important de donner de la place aussi au bien-être, l’équipe de la Gironde a souhaité apporter des réponses à la question « notre corps est-il notre ami ? »
Notre association favorise aussi l’ouverture sur l’autre, différente de soi.

acf

 

Dans la Marne, les femmes en Acf sont allées à la rencontre de femmes sourdes.

Dans le Nord, une rencontre avec l’association RIFEN (Rencontre Internationale des Femmes Noires) a offert la parole à des femmes qui, après avoir subi des mutilations dans leurs pays mais aussi en France, veulent relever le défi de se battre contre l’excision que subissent les petites filles.

Mais le recueil de la parole des femmes seul serait insuffisant s’il ne portait que des constats et des dénonciations. C’est pourquoi l’ Acf organise également des temps pour « aller plus loin » un peu partout en France.
Depuis longtemps, l’ Acf agit et permet aux femmes de parler de la précarité dans laquelle elles se trouvent par l’intermédiaire d’un groupe de travail dédié, de publications notamment d’un livre « Etre femme au cœur des pauvretés » en 2009, mais aussi de débats dans beaucoup de départements tout au long de ces dernières années : « Chez nous, des femmes : de la pauvreté à l’exclusion… » dans l’Yonne ; dans le Doubs en 2010 lors d’une journée de fin d’année ; dans l’Ariège également et dans bien d’autres départements…
Un gros travail sur le changement de regards que l’on porte sur les Gens du Voyage a été réalisé par l’association au cours des 4 dernières années. Il était important pour les femmes de notre association de dépasser les préjugés et d’aller à la découverte de leur culture et des problématiques que cette communauté peut rencontrer.
Un spectacle intitulé « Debout, mères furieuses ! » en Ardèche a été proposé dans le cadre des violences faites aux femmes.
Des professionnels de la santé interviennent dans les conférences qu’organisent l’ Acf et apportent des réponses aux questions de femmes face à des sujets forts :
L’équipe de l’Indre a ainsi abordé le thème suivant « Avec l’espérance, se mobiliser contre la solitude« .
Dans les Landes, nous avons pu mesurer « le mal être au travail et les risques psychosociaux »
Une exposition de photos a pu permettre de rappeler que l’égalité hommes-femmes n’est pas un acquis, qu’il faut rester vigilant. C’est pourquoi l’équipe de la Loire Atlantique a exposé plus de 30 portraits de femmes sous-titrés de leurs paroles.

L’équipe de Reims en partenariat avec la mairie a choisi des photos de femmes en costumes traditionnels.
Rester au plus près des faits de l’actualité est aussi une préoccupation de notre association : les questions de la valeur du mariage civil dans le Maine et Loire, « Elections, un vote pour quelle société ? » dans les Deux-Sèvres et le Tarn, « La procréation médicalement assistée, un enfant à tout prix » dans les Landes, « L’Europe dit oui à la promotion de la femmes » dans la Marne ; « Le port de la burqa » thème porté par le groupe de travail « Femmes politiques, élues ou engagées » ; le groupe « Femmes et vie professionnelle » a placé au centre de sa réflexion en 2009 la question des « femmes et la retraite« …

Parce que seule rien n’est possible, l’ Acf a très tôt pris le parti de s’unir à des collectifs pour agir ensemble.
Chaque année, nous participons aux sessions des Semaines Sociales de France consacrées à une question sociale contemporaine. En 2012, nous avons animé des ateliers sur les violences faites aux femmes et sur l’éducation dans les familles monoparentales. C’est un lieu de formation, de réflexion et de débat qui contribue au lien social et à la recherche de solutions concrètes. Les Semaines Sociales introduisent dans le débat public le témoignage de la pensée chrétienne.
Le 8 octobre 2011, l’ Acf participait à Amiens à une journée consacrée à « La pauvreté, osons en parler… ». Après un débat entre représentants associatifs, des goulots d’étranglements ont été identifiés et des pistes de travail pour les années à venir ont pu émerger.
Depuis 2009, l’association est membre fondateur du Collectif contre la traite des êtres humains. La parole de l’ Acf qui organise des rencontres pour sensibiliser et alerter sur la prostitution est appréciée par le collectif.
Un concert dans le Calvados a été organisé au profit d’une association naissante « les Eclaircies » dans l’objectif de créer un espace pour les femmes en grande difficultésans emploi et isolées.
Une rencontre inter-mouvement a été organisée en Haute-Normandie sur « L’égalité, ce n’est pas sorcier ».
Soutenir d’autres associations est aussi une des missions de l’ Acf. Ainsi les équipes de la Haute-Vienne et de la Creuse se sont rapprochées depuis 2 ans de l’association « C.L.A.F.O.U.T.I.S. » qui propose des ateliers d’écriture pour la réinsertion sociale. En Eure et Loire, l’association a apporté son soutien à l’association « le Bercail » qui accueille des femmes seules avec enfants. Toutes ensemble, les femmes de l’Indre ont choisi, en 2010, de soutenir le projet de développement d’un dispensaire de Pouss situé à l’extrême nord du Cameroun. Le projet « Talents aiguilles » a été une aventure humaine et spirituelle pour l’équipe du Morbihan : avec des partenaires associatifs de tous horizons, des ateliers de rénovation de vêtements ont vu le jour et ont ainsi permis la valorisation des femmes, notamment les plus démunies. Dans l’Hérault, une vente de gâteaux est organisée par les femmes en Acf pour récolter des fonds en faveur des sinistrés des tremblements de terre en Haïti.
Présente au conseil de l’UMOFCUnion Mondiale des Organisations Féminines Catholiques, l’association a vu sa résolution adoptée en 2010 pour une demande de statistiques sexuées de la pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.