Archives de catégorie : Non classé

Journées d’études d’ANDANTE


 

 

Les 4-5-6 mai, les présidentes de l’Action catholique des femmes se sont rendues à Durrès en Albanie pour participer aux journées d’études d’Andante et représenter ainsi l’association.

Le thème de ces trois jours: Un vieux crime sous des formes nouvelles d’esclavage moderne.

Ces journées étaient organisées en partenariat avec RENATE qui lutte contre les réseaux de traite et d’exploitation en Europe et en collaboration avec l’association membre d’Andante; Mary Ward Loreto.

La traite des personnes est l’un des domaines de travail prioritaire d’ANDANTE, c’est un problème croissant en Europe, tant dans les pays d’Europe occidentale, qui sont les pays de destination; que dans les pays de l’Europe de l’Est et du Midi qui peuvent être à la fois pays d’origine et pays de destination.

Les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables à cette exploitation tant pour la prostitution et l’emploi dans des conditions d’esclavage moderne.

Le but de ces journées d’études est:

Informer les femmes chrétiennes dans toute l’Europe, les associations membres d’ANDANTE et d’autres réseaux, sur la nature et la puissance de la traite des êtres humains.
Montrer à quel point les femmes, travaillant ensemble, peuvent aider à réduire la vulnérabilité des femmes à devenir des victimes.
Apprendre comment les victimes peuvent être aidés, dans les pays de destination, et dans la réadaptation à leur retour dans leurs foyers.
Voir la manière dont les membres d’ANDANTE et d’autres organisations locales en Albanie s’emploient à prévenir et combattre la traite.

L’Albanie a été choisi, parce que c’est un des pays les plus pauvres de l’Europe et les femmes sont particulièrement vulnérables à ce crime, il s’agissait pour ANDANTE d’une déclaration positive de la solidarité en organisant ces journées d’études en Albanie.

 

A la veille du 2ème tour électoral, ne cédons pas au repli sur soi.

Nous sommes cosignataires pour dire non au repli sur soi
http://www.la-croix.com/…/Ne-cedons-tentation-repli-2017-04…

À la veille d’une échéance électorale cruciale, trente-deux organisations et mouvements catholiques souhaitent participer au débat politique. Ils nous font part aujourd’hui de leur réflexion.
LA-CROIX.COM

La Parole est un don. L’autre est un don », message du Pape François pour le Carême 2017

Si Noël, c’est la paix

Si Noël, c’est la paix, la paix doit passer par nos mains.

Donne la Paix à ton voisin

Si Noël c’est la lumière, la lumière doit fleurir en notre vie.

Marche vers ton frère pour illuminer ses jours.

Si Noël, c’est la Joie, la Joie doit briller sur nos visages.

Souris au monde pour qu’il devienne bonheur.

Si Noêl, c’est l’Espérance, l’espérance doit grandir en notre cœur.

Sème l’espérance au creux de chaque homme.

Si Noêl, c’est l’Amour, nous devons en être les instruments.

Porte l’Amour à tous les affamés du monde.

 

poème haitien 

Mai en région ile de france

Les femmes de la seine saint Denis vous invitent le jeudi 7 mai 2015 dans l’église de Saint Etienne au Mont de 10 h30 à 15 h pour un temps de visite de l’église un temps de prière et un temps de réflexion sur le thème de la famille avec le père Claude Boucher
rv à 10 h 30
messe à 12h15
repas tiré du sac de 13 h à 14 h
temps de réflexion de 14 h à 15h sur la famille
contact
[email protected]

Des catholiques appellent au réveil

Des catholiques appellent au réveil !

« L’élection du pape François a suscité un réveil des espérances chrétiennes dans le renouveau de l’Église, sensible bien au-delà du monde des pratiquants.

Or, maintenant, on peut se demander si le peuple catholique, d’abord surpris de voir apparaître à Rome un pape prophétique, ne tarde pas à répondre à ses invitations. Beaucoup de catholiques peinent à comprendre l’ampleur et la nouveauté de ce qui leur est proposé.

Pour sortir de la passivité, nous avons besoin d’une prise de conscience de l’ampleur du sursaut appelé par ce pape et de la nouveauté qu’il apporte. Car cet homme devenu évêque de Rome ose affronter des questions sensibles qui touchent la vie des croyants, il appelle l’ensemble des fidèles à prendre la parole, à oser dire ce qu’ils vivent, quels malaises ils ressentent à l’écoute de certaines paroles stéréotypées.

Pour nos démocraties quelque peu usées, voilà un pape prophète qui n’a pas peur d’écouter le peuple des croyants et qui outrepasse ainsi les espoirs du jeu démocratique habituel. On se place pleinement ici dans la collégialité proposée par Vatican II et le souffle de l’Esprit qui en a permis l’audace et l’élaboration.

Insistons sur cette réalité inouïe : sur l’ensemble des problèmes concernant la famille et qui se posent aux chrétiens immergés dans la société sécularisée, chacun est appelé, s’il le veut, à s’exprimer. Le collège synodal convoqué par le pape est invité à écouter ces voix qui viennent du peuple des croyants et à dialoguer avec elles ! Tout se passe comme si une vérité essentielle était redécouverte : c’est que les croyants et leurs communautés peuvent compter sur les lumières de l’Esprit donné à l’Église pour faire face à des situations nouvelles.

Nous osons leur dire : réveillez-vous et répondez à l’appel qui vous est adressé en vue de la deuxième session du synode sur la famille. Nous, signataires de cet appel, invitons nos frères dans la foi à s’exprimer nombreux sur ce qui leur est proposé par le pape François. Les Églises locales sont associées à un travail de discernement ; elles sont invitées à ne pas craindre le dialogue. Ce temps est favorable à l’Évangile, il revient aux croyants d’en prendre conscience.

Participer, c’est déjà, en soi, une belle approbation du renouveau de la vie chrétienne auquel le pape nous convie. Dire ce que peut-être nous osions à peine penser, contribuer au renouvellement du langage de la foi, notamment sur les réalités familiales, appuyer les paroles et les gestes d’ouverture de notre pape, ce sera notre manière de participer à une réelle renaissance de l’Église. Et, sachons-le, notre abstention, notre passivité, poussent l’Église à s’éloigner de la lumière de l’Évangile du Christ.

Le Synode d’octobre 2014, à travers ses débats, ses tensions et ses hésitations, a manifesté une dynamique qui ne doit pas s’interrompre. Il ne s’agit pas de bouleverser la doctrine catholique. Il s’agit de participer à ce travail de discernement aussi commun que possible, en vue de relever tous « les défis de la vie familiale dans le contexte de la nouvelle évangélisation ».

Quelques signataires : Guy Aurenche, avocat. Catherine Billet, Pax Christi. Jean-François Bouthors, écrivain. Pierre Chamard Bois, Mission de France. Guy Coq, philosophe. Jean-Noël Dumont, association des philosophes chrétiens. Véronique Fayet, Secours catholique. Bertrand Galichon, Centre catholique des médecins de France. Sylvie Germain, écrivaine. Jean-Claude Guillebaud, essayiste. Monique Hebrard, écrivaine. Françoise Le Galliot, Action catholique des femmes. Bertrand Ousset, société de Saint-Vincent-de-Paul. Marc Olivier Padis, Esprit. Christine Pedotti, écrivaine. Paul Thibaud, philosophe. Denis Vienot, Justice et Paix. Jérôme Vignon, président des Semaines sociales…

Cette déclaration a été publiée dans quelques quotidiens, en particulier le 23 mars 2015 dans Ouest-France

 

a noter en mars 2015

Les femmes de l’Acf organisent  une récollection  le lundi 9 mars 2015 dans l’Aude /12 à Prouilhe

Quelles pistes à travers les femmes  de la Bible pour nous aujourd’hui ?

La récollection sera animée par Soeur Jane du groupe Messs’age

contact [email protected]

 

A voir ! La famille Bélier

Eric LARTIGAU – Français

A quoi tient la réussite d’un film ? Difficile à dire… !
A sa sortie, « La famille Bélier » n’a pas fait grand bruit. Les critiques n’ont pas été particulièrement élogieux : un film sympa, sans plus.

Et puis, les premiers spectateurs l’ont aimé, en ont même pleuré ! Ils ont dit à leurs amis et proches : « Allez voir ce film ! Vous ne le regretterez pas ! » C’est ce qui m’a été dit. Je me suis joint à la foule. Et j’ai aimé « La famille Bélier » moi aussi !

La figure de Paula Bélier, jeune lycéenne (16-17 ans) est au cœur du film. Ses parents et son jeune frère sont sourds-muets… Paula , qui parle, a un rôle clé au sein de la famille : elle est traductrice et porte-parole à la maison et dans les liens avec l’extérieur, ne serait-ce qu’au téléphone avec les fournisseurs. Ses parents tiennent une exploitation agricole et sont producteurs de lait. Paula donne un sérieux coup de main sur l’exploitation, à la traite par ex….
Aidée par son prof de musique au collège, Paula se découvre un don pour le chant… Le choix va être difficile pour elle… Pourra t’elle s’émanciper, se réaliser, grandir, sans briser sa famille ?…
Une très belle histoire, pleine d’humour…, et de chansons ! (de Michel Sardou !)

Marcel Couffin

en février 2015

à noter en février

L’équipe du Tarn et Garonne  invite les femmes de l’Acf  à une récollection le 28 février 2015 à Valence d’Agen  de 9 h30 à 16 h30 sur le thème:

« Et si la force des liens était souffle d’ éspérance, faisons nôtre, l’expérience des femmes de la bible »

contactez Corinne au 05 63 64 99 36